Le circuit court du tourisme selon Ophelie Vandesompele

27/09/2023

La journée mondiale du tourisme est célébrée tous les ans le 27 septembre. Cette « action de visiter un site pour son plaisir » selon le Larousse ne n'applique pas qu'aux lointaines destinations, on peut également pratiquer le tourisme à sa porte, en explorant les recoins de son territoire. C'est une vision que partage Ophelie Vandesompele, qui avec une présence sur les réseaux sociaux, une émission à Radio Club, et son rôle d'étincelleuse pour Valenciennes Tourisme et Congrès, prouve son attachement à sa terre et son terroir, avec un objectif : faire le lien entre les personnes qui y vivent.  

Vous voulez des infos sur le circuit-court, les producteurs locaux, ou même les épiceries itinérantes ? Nous avons la personne à qui poser vos questions : Ophelie Vandesompele. Avec son cabinet de conseils Plaine de goûts, elle s'occupe de développement durable & marketing pour les TPE et PME de l'alimentaire. 

Des compétences qu'elle apporte grâce à deux axes : son expérience dans l'agro-alimentaire et sa passion pour les producteurs, agriculteurs et distributeurs de produits locaux, ou comme le dit son slogan : « on se régale avec le local ». C'est ce profil qui a intéressé notre confrère Joris Naessens lorsqu'au printemps 2020 il a réalisé une série de reportages pour Radio Club sur l'impact de la crise sanitaire. Ophelie s'est révélée un choix pertinent pour évoquer les conséquences du confinement sur l'économie locale des producteurs, un professionnalisme et une aisance qui a amené le journaliste radio à lui proposer d'animer une émission sur les ondes de l'émetteur de Wallers. 

C'est ainsi que moins de 6 mois plus tard était diffusée la première de « dans les bottes d'Ophélie », qui est devenu un rendez-vous mensuel avec à chaque fois 1 heure de reportage et d'échange sur des sujets aussi variés que « l'écologie en famille », « la restauration scolaire », ou « les trésors des coteaux de l'Escaut ».



« Il y a ce besoin de mise en lumière de nos trésors »

Une forte présence sur les réseaux sociaux, une émission de radio locale, il n'en fallait pas plus pour que Ophelie Vandesompele soit repérée par Valenciennes Tourisme et Congrès. L'organisme défend plusieurs axes du tourisme, et pour les mettre en avant rien de tel que ceux qui explorent leur territoire, on leur donne même un nom à ces ambassadeurs, ils sont étincelleurs et étincelleuses en référence au magazine l'Étincelle. C'est ainsi que vous retrouvez Ophélie et son mari Julien aux pages 30 et 31 de la dernière édition du magazine, deux pages qui sont titrées « flânerie shopping à la dolce vita Valenciennes ». Le couple se balade en amoureux et partage cinq coups de cœur dans un parcours allant de la rue de vieille poissonnerie à la place St Nicolas. 

C'est justement pas très loin de la place, en face de l'église St Géry que nous retrouvons Ophélie pour un moment gourmand à la Véranda. « Le Ice tea maison c'est génial », nous dit-elle en appréciant le cadre de la terrasse intérieure. « Si je suis ici c'est pour faire des repérages, prendre des photos, et goûter les produits », l'étincelleuse prend sa mission au sérieux et ajoute : « c'est pourquoi j'ai accepté ce rôle, il y a ce besoin de mise en lumière de nos trésors ».

Joris Naessens dit d'Ophélie qu'elle « est animée par une envie de faire rencontrer les gens, avec une démarche qui fait la somme de son expérience professionnelle et sa qualité de maman ». Une description qui comble la concernée et qui remercie notre confrère de sa fine analyse, « il a vu juste » s'exclame-t-elle. Nous échangeons avec elle sur la diversité du territoire avec son urbanisme et sa ruralité qui se côtoient, elle nous parle de moments qu'elle apprécie comme des balades à Chabaud-Latour, et elle se dit bien dans Valenciennes qu'elle qualifie de « ville à taille humaine ». 

A savoir quels seraient ses coups de cœur de l'Athènes du Nord, elle accepte l'exercice difficile de n'en retenir que trois pour citer le parc de la Rhonelle qui est d'après elle « un classique », le quartier des Wantiers et cette rue qu'elle surnomme « celle aux fleurs », et termine sur le chapelier situé en bas du parc Froissard, « ce genre de commerce qui se perd ».

Pour conclure notre discussion et terminer la pâtisserie qui accompagnait le Ice tea maison, nous évoquons forcément l'opération « A table » de l'office de tourisme qui revient pour sa quatrième édition du 14 au 22 octobre. Entre la préparation de cocktail au Royal Hainaut, la traversée en tramway au son d'un DJ, le goûter à Caval'Kid, et les autres opérations elle partage son engouement : « j'aimerai tout faire ». 

Ophélie nous quitte la tête pleine d'idées de loisirs et de sorties, avec des rêves comme celui de percer les mystères des 14 cours d'eau qui traversent Valenciennes, et reprend sa route vers les futures rencontres qui l'attendent. 



Chaque mois le club des Capotes Anglaises organise ses rencontres du kiosque, derrière le musée de Valenciennes, un rendez-vous où amateurs de belles cylindrées partagent leur passion avec le public. Ce 10 décembre se tiendra le dernier temps de 2023, l'occasion d'un focus sur ces moments où la nostalgie rencontre l'esthétisme.

Pas de trêve pour les Murder Party de la FLAC, bien au contraire, la période des fêtes est propice à se réunir pour élucider un mystère entre amis. Pendant deux jours, se tiendra « Pacte sous le sapin » les 8 et 9 décembre, où vous découvrirez la société secrète de « la main blanche », et vous...

Il y a un point d'interrogation à Sono Io? Le spectacle qui termine 2023 au Boulon pose les questions qui peuvent apparaître entre les générations, leurs différences comme leur complémentarité, le tout au service de la scène et du cirque. Porté par un duo père-fils, cette création reçu le prix du meilleur spectacle de théâtre en Belgique en...