La Fabrique des arts ouvre les portes du royaume des rêves de Hyeronimus

22/03/2023

Pour la dernière exposition de la Fabrique des Arts de Denain, c'est un rêve éveillé auquel vous allez assister. En effet, dans un ensemble comprenant toiles, vidéos, et même marionnettes géantes la réalité ressemblera à un songe avec les travaux de Hyeronimus. Venue de Normandie, l'artiste présente ici pour la première fois ses œuvres dans le Nord, et pour l'occasion des centaines de participants à des ateliers se sont inspirés de son univers pour créer à leur tour. Gardez vos yeux bien ouverts pour voir à partir de ce mercredi 22 mars l'exposition intitulée « le Royaume des Rêves ».

« Onirique », c'est par cet adjectif que Rémi Fiquet, commissaire de l'exposition, décrit les travaux de Hyeronimus. L'intéressée se décrit sur ses réseaux sociaux comme « dessinatrice amatrice d'étrange », une définition parmi tant d'autres pour parler de cet univers où les chimères côtoient des influences surréalistes, et qui va également chercher des références dans les écrits de Lewis Carroll. De plus, quand on sait que le pseudonyme de l'artiste fait référence au peintre flamand Jérôme Bosch, vous comprendrez aisément que l'exposition présentée à la Fabrique des Arts de Denain soit intitulée « Le Royaume des Rêves ».  



Dans les compositions de Hyeronimus, on y trouve des personnages fantasmagoriques, dans des nuances que seul le pastel peut rendre, et même des pictogrammes d'une langue inventée. Tout un travail d'agencement pour la diplômée des Beaux-Arts de Caen qui fait dire à Marie-Claire Coquidé de l'association Toits et toiles en charge du lieu : « cela raconte des histoires ». C'est à travers 70 toiles et 9 marionnettes que vous entrerez dans ce « monde qu'elle s'est inventée », selon Rémi Fiquet. Cette rétrospective sera complétée dans sa scénographie par la projection d'une vidéo réalisée par Hyeronimus, comme pour souligner une fois de plus son côté touche à tout et créatrice d'univers.

Un ensemble d'œuvres singulières, « et la singularité est notre marque de fabrique », insiste à juste titre Marie-Claire Coquidé. Ce n'est pas la seule particularité du lieu denaisien, on y voit d'autres constantes comme les choix apportés à des artistes travaillant la couleur comme dernièrement Yves Degorre, Colette Simoens, ou la rivière de laine de Isabelle Baudelet, et surtout le partage autour des pratiques artistiques avec les ateliers proposés. Sur ce dernier point, la venue de Hyeronimus a motivé tout un ensemble de participants qui ont imaginé des travaux autour des personnages et des techniques de l'artiste. Ils sont une centaine en tout, des adultes et des élèves d'école maternelle, d'établissements de Denain, ses environs, jusque Anzin.

Dessins, livres, ou de sympathiques monstres ont été créés pendant ces ateliers. Dans ce bestiaire on retrouve un Tyronimus Rex, un escargot sauteur, ou une Cokpirel apportée par le groupe UED de l'IME « les deux rives » et présentée à l'artiste qui ne cachait pas sa satisfaction d'avoir pu provoquer les imaginations : « que mes travaux inspirent d'autres, c'est une première pour moi », nous confie-t-elle. Ces productions seront rassemblées dans une pièce décrite comme un « cabinet de curiosités », dont les visites se feront à la lampe torche, « comme un jeu de piste ». D'autres interactions sont prévues comme des initiations au pastel.

Tout un ensemble vivant, un autre monde à explorer, dès ce mercredi 22 mars et jusqu'au 27 mai à la Fabrique des Arts de Denain, avec le vernissage prévu le vendredi 24 à 17h30.

X.V.  



L'actualité musicale de l'été à Valenciennes ne concerne pas que la venue d'un DJ à la réputation mondiale à l'occasion des célébrations de la fête nationale. En effet, les premières annonces concernant le 21 juin arrivent, et les amateurs de rock, métal, et autres punk hardcore seront ravis. Deux affiches circulent sur les réseaux sociaux, une...

Plus qu'un mois à attendre avant l'édition 2024 du Hainaut Belles Bretelles. Afin de patienter jusqu'aux 18, 19, et 20 mai prochains, le club Léo Lagrange de Hergnies vous invite pour se réunir autour de ses escales. De Lecelles à Condé sur l'Escaut jusque chez nos amis belges de Peruwelz c'est trois rendez-vous qui vous sont proposés. Des...

Les Solels de Trovic n'est pas qu'un film qui présente le parcours et l'influence de l'artiste né à Anzin. Il est aussi l'expression d'une vision de sa réalisatrice, Francine Auger-Rey, amoureuse d'un territoire et de ses figures, et qui tente à travers son travail de tendre vers une réalité, sans tomber dans l'angélisme. En effet, on a étiqueté...