Radio Club, votre famille sur les ondes depuis 40 ans

23/11/2021

Voilà 40 ans que Radio Club émet ses émissions. En quatre décennies, c'est l'histoire de la radio, de l'ouverture de la bande FM jusqu'aux podcasts, qu'ont traversé Tonton Fernand et son équipe. Un média familial, dans tous les sens du terme, où l'antenne était ouverte aussi bien à Jean Stablinski ou C. Jérôme, jusqu'aux nombreux anonymes. Valexplorer souhaite donc un bon anniversaire à nos confrères d'Arenberg, partageant avec vous leurs nombreux souvenirs.

« Une radio bien chez vous, une radio faite pour vous », ce slogan était l'un des nombreux jingles diffusés par Radio Club depuis 40 ans. Au commencement, il y a eu cette visite d'une radio belge par Fernand Dumez qui n'était pas encore Tonton Fernand. C'est en voyant le simple matériel utilisé pour diffuser qu'il a eu le déclic. Il faut dire que Fernand travaillait dans l'électroménager, les transistors et autres résistances n'avaient pas de secrets pour lui. Ainsi un jour, alors qu'un collège lui présenta les plans pour construire son propre émetteur, l'envie de posséder le sien s'est concrétisé. « On avait un rayon jusque 2 ou 3 kilomètres, pas plus, mais déjà les gens écoutaient », se souvient Fernand. Son beau-père jouait au tiercé, et à chaque gain engrangé, il le mettait de côté pour faire des cadeaux à ses enfants, « c'est ainsi qu'un jour il me donna une somme en me disant d'acheter un meilleur émetteur, pour qu'il puisse m'entendre jusque Hérin ».

Ce fut des débuts fracassants, « il y a eu un engouement. On a vu des voitures arriver, les gens nous demandaient de passer leur disque avec une dédicace. On a accepté contre une cotisation de 5 Francs ». Et 1981 arriva, avec l'élection de François Mitterand les ondes FM se sont libérées : « nous sommes arrivés à Villetaneuse pour assister à une réunion présidée par Michèle Cotta ». Un numerus clausus était imposé, seul un nombre défini d'ondes était alloué : « et on a eu le numéro 2 pour le Nord, après Radio Sambre ». Radio Club était désormais officiel, l'aventure pouvait suivre son cours. D'ailleurs savez-vous d'où vient le nom de la radio ? Fernand nous l'explique : « un ami de mon fils voulait participer à la radio. Un jour il est arrivé en ouvrant la porte et demanda si il pouvait faire partie du club », ces petites histoires qui font la grande.

Autre date charnière en 1986 où l'ouverture des ondes a été élargie. Lors d'une réunion à la préfecture de Lille fut attribué le désormais traditionnel 105.7 FM à Radio Club. Un seul souci, à l'époque certains postes n'allaient que jusque 104 Watts. C'est avec sa qualité de technicien électroménager que Fernand est allé jusqu'au domicile de certains auditeurs pour « bidouiller » leur poste et ainsi élargir leur bande de réception. Une des nombreuses anecdotes qui amuse toujours autant le fondateur aujourd'hui.

C'est que des souvenirs Tonton Fernand en a en pagaille. De Edmond Tanière premier invité de Radio Club, à Dave en passant par Claude Barzotti, nombreux sont ceux qui sont venus au micro de la radio arenbergeoise. De nos jours c'est Secret Garden & the Dusty Man, A2deline ou GMO3 qui sont interviewés et diffusés. « Pour certains artistes c'était leur première radio, et ils nous ont bien remerciés ». D'autres extraits de sa mémoire sont moins joyeux, comme la tempête de 1999 qui mis à l'arrêt la radio de façon temporaire : « c'était un lundi matin, et je retrouve l'antenne au sol. Il a fallu deux jours pour la remonter, ce fut les seules journées où Radio Club n'a pas émis en 40 ans ».

Si un mot devait définir Radio Club c'est « familial ». Encore aujourd'hui Fernand est entouré de son fils Maxou à la technique, sa belle-fille Isabelle à la comptabilité, ou sa fille Sylvie qui a fait ses débuts dès l'âge de 10 ans. Quand aux autres membres, animateurs ou bénévoles, « tous sont considérés comme de la famille », nous confirme l'animateur Joris. En 40 ans Radio Club a su suivre les évolutions techniques, et désormais grâce à son site internet c'est le monde entier qui écoute Arenberg : « nous recevons des messages des USA d'auditeur qui nous dit être content d'entendre un peu de Ch'ti de l'autre côté de l'Atlantique ». Et qui dit famille, dit forcément ce Tonton qu'on a tous en commun, « on reçoit des coups de fils où des gens me tutoient sans jamais m'avoir rencontré », s'en amuse Fernand.

La radio a traversé les époques mais reste fidèle à ses premiers instants. « Il y a toujours nos directs, c'est pour nous essentiel», défend Joris. De la vingtaine de radios présentes dans les années 80, l'émetteur d'Arenberg est l'un des rares qui diffuse encore, « alors qu'on nous disait que ça n'allait pas durer », dit Tonton avec une satisfaction méritée. Pendant toute cette semaine, les matinées sont consacrées aux souvenirs sur le 105.7, un contenu que même Fernand ne connaît pas, des surprises partagées avec les auditeurs. Radio Club a accumulé les années sans s'en apercevoir, comme cette collection de disque amenée par les auditeurs : « où ma femme a écrit le nom des propriétaires au cas où ça ne marcherait pas, et qu'on devrait les rendre ». Les disques sont toujours là, tout comme le media.

X.V.


Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...