Mahé, l'humour en ordonnance

01/03/2022

Originaire de Maing, l'humoriste Mahé se produit dans tout l'hexagone depuis ses débuts à Lille en 2016. Sa carrière et sa notoriété l'amènent de Marseille à Avignon, mais pas sur les scènes de l'arrondissement valenciennois. 2022 sera pour lui l'occasion de réparer cette injustice avec pas moins de trois dates près de chez vous, de Val en Scène à Petite-Forêt le 8 avril, au théâtre de Denain en novembre, et pour son propre festival ce samedi 12 mars à La Sentinelle. Focus sur ce talent qui serait comme un remède anti-morosité, un "docteur du rire" comme il se définit.

Mahé a une formule pour se définir : « j'ai une personnalité mais je ne joue pas un personnage ». Comprenez qu'il est sur scène comme à la vie, communicatif, partageur, et fier de ses origines Ch'ti. « J'ai cette fierté de représenter Valenciennes où que je passe ». Et quand il est enfin près de chez lui, il en profite pour mettre d'autres talents en avant, dans des formules aux tarifs abordables. Comme ça sera le cas ce samedi 12 mars avec La Sentinelle fait sa comédie, une soirée exceptionnelle où il sera maître de cérémonie aux côtés de cinq autres artistes des Hauts de France, pour une entrée à 10€. « Un prix symbolique » selon lui, et une façon également de mettre en pratique un autre de ses credo qui est « à mes débuts, si on ne me faisait pas rentrer par la porte, je passais par la fenêtre ». Une difficulté de se produire pour certains humoristes débutants, que Mahé veut réduire un maximum. Il partage aussi sur tous les aspects de son expérience : « j'aime la transmission, si j'ai trouvé une technique, je la donne pour aider les autres à progresser plus vite ».

La convivialité et l'entraide seraient des expressions de son côté Ch'ti, tout comme la valeur travail. «Je me suis cherché et me suis trouvé sur scène », déclare-t-il dans un podcast du Spotlight qui lui est dédié. On y apprend notamment son procédé de création qui comprend diverses étapes, avec le besoin d'écrire dans des bibliothèques, des lieux évidents pour celui qui dit puiser dans les livres, et il pratique également ce que l'on appelle le comique d'observation. Mahé l'admet, il s'est construit en découvrant des méthodes, un parcours l'a mené à des cours sur Paris où il jouait Feydeau, jusque de petites scènes « dans des caves face à quatre personnes, mais c'est là qu'on se teste vraiment ». Qu'il est loin pour lui ce jour de 2016 où il est monté sur sa première scène, en improvisant et ne connaissant rien au métier qu'il pratique désormais. Aujourd'hui, toute cette persévérance paie, il « s'installe » comme le dit le titre de son spectacle. Public, producteurs et même la famille reconnaissent son talent. Il a gardé longtemps cette pudeur de révéler à ses proches sa voie artistique, jusqu'au jour où sa mère qui le croyait moniteur d'auto-école l'a vu à France 3 sur la scène du théâtre Sébastopol. Depuis même ses oncles « sont prêts à payer leur place pour me voir », dit-il malicieusement.  

Lors de la soirée La Sentinelle fait sa comédie, Mahé testera sur le public valenciennois des sketchs inédits, mais également une partie de son spectacle intitulé « s'installe », qu'il jouera le 26 novembre au théâtre de Denain. A l'occasion de la présentation de saison de la structure denaisienne, François Marseguerra de la boite de production Verone avait déclaré : « on est conscient qu'il faut ramener le public vers les salles ». Un point de vue partagé par Mahé : « après la crise, l'idée est de rassembler les gens ». Vous connaissez l'adage qui dit que l'humour devrait être remboursé par la SECU ? Et bien, Mahé l'incarne, lui qui se décrit comme un docteur du rire. Il garde en lui ce souvenir décisif dans sa carrière : il était à Lyon ,et à la fin d'un spectacle une femme vient le féliciter de lui avoir fait oublier sa maladie avec son humour, « j'ai compris là le sens de mon métier ».  

Outre La Sentinelle et Denain, Mahé sera à Petite-Forêt le 8 avril dans l'occasion de Val en Scène 2022, dans le cadre du festival Nord de Rire. Une date qui est depuis un moment déjà sold-out, ainsi ne manquez pas ses autres passages près de chez vous.

X.V.


Le profil de Nicolas Minair réinvente le concept d'artiste local. En effet, c'est en alliant ses passions pour la marche et la littérature qu'il produit ses poèmes comme des instantanés de ses pérégrinations près de chez lui. Chez le poète l'œil et la sensibilité sont pointues, tout comme son amour des mots, en somme il est à la...

Soilio Coulibaly dit Soilioba s'est initié aux arts plastiques dans sa Côte d'Ivoire natale, il s'est ensuite perfectionné au Maroc, pour venir terminer son cursus près de chez nous à l'université du Mont Houy. Depuis riche de son parcours et de ses influences, c'est en citoyen du monde qu'il prend le pinceau à chaque production. Dans son...

« En un tour de Maing », le jeu de mot intitulé du salon mangeois des arts manuels est pensé et assumé par ses organisateurs. Il est aussi depuis sa création devenu synonyme de rendez-vous de qualité, où se découvrent les talents de la commune et au-delà. C'est pas moins de 90 exposants qui ont répondu à l'appel...