ADM23 : une édition charnière pour le festival fresnois, qui assurera une belle continuité

12/06/2023

Vous avez des accents marseillais et tibétains dans la tête ? Des airs de fanfare, de Soul, et des souvenirs de danse spontanées ? Normal, c'est le lundi après trois jours d'Agités du Mélange. Avec cet événement qui vient de se conclure, on peut déjà en tirer une observation : le printemps 2023 sera celui où le public a enfin renoué avec la culture. Ce qui a été observé aux Turbulentes, confirmé au Hainaut Belles Bretelles, a été assuré avec le festival fresnois. Le monde des arts a connu des périodes incertaines, grâce à la volonté de ceux qui y travaillent la cohésion a tenu bon, et le public y a été sensible.  

Oaï Star terminait son set ce dimanche 11 juin en clôture des Agités du Mélange, et à cet instant Véronique Renard de Cap Escaut acceptait l'exercice difficile du premier bilan : « on est assez content, mais je ne crie pas encore victoire ». En effet, l'association co-organisatrice de l'événement avec la ville de Fresnes sur Escaut avait été transparente sur les difficultés qu'elle traversait. L'argent et les moyens de remplir les caisses pour assurer la pérénité des actions est évidemment le nerf de la guerre, mais que serait cet outil que sont les fonds si on n'y ajoute pas la volonté de bien faire ? Car même si les membres de Cap Escaut étaient lucides sur cette situation fragile, ils ont réussi à tenir bon sur leur ligne, forts de leur envie de continuer à proposer un rendez-vous à l'affiche variée, en maintenant la gratuité d'accès pour le public.



Avec la pluie qui menaçait dimanche, on a entendu des festivaliers dire : « ils sont passés entre les gouttes ». Une remarque très à propos, une belle métaphore d'un contexte pesant et qui pourtant n'a pas empêché la bonne tenue du festival. Une légère averse est même parfois la bien venue, quand l'air est lourd, elle permet de rafraîchir les esprits. Même si il va falloir « faire les plus et les moins » selon Véronique, la tendance observée ferait pencher la balance vers le positif.

 En déroulant le fil du week-end on se rend compte que la soirée de lancement du vendredi au QuARTier posait de très bonnes bases. « Beaucoup de nouveaux visages », disaient les habitués, et cette tendance s'est confirmée sur les plus de 5000 entrées des deux autres jours. « C'est l'année de retour du public, et d'un bon public » dit la présidente de Cap Escaut, « les spectateurs étaient variés, et de tous âges comme me le faisait remarquer Bruno du Club Léo Lagrange d'Hergnies ».

C'est lors des discours de vendredi qu'une autre bonne nouvelle est arrivée, madame la sénatrice Michelle Gréaume a assuré que ses fonctions lui permettraient de soutenir très vite le festival avec l'apport d'un fond destiné à aider les initiatives locales. Ce soutien est aussi selon Véronique une des expressions de Cap Escaut, fort de ses partenaires. « Le public a adoré Ben l'Oncle Soul et Oaï Star, qui ont été proposés par le théâtre d'Anzin ». 

Aux Agités du Mélange on ne parle surtout pas de tête d'affiche, chaque proposition artistique a son public et ses fans venus spécialement, c'est ainsi que Sylvie de Valenciennes nous confirme que c'est une accroche qui ouvre à la découverte : « je suis là pour mes chouchous de Père et Fils et je viens de découvrir Kyab Yul-Sa que j'aime beaucoup ». Autre témoignage avec celui de Alex de Saulzoir que nous avions déjà croisé à Hergnies, il dresse un constat : « ça bouge bien dans le valenciennois, et on n'est pas déçu, c'est très varié », dit-il en applaudissant Dur Dur Dimanche.

Le set de Rudy Cat du samedi soir exprime cet ouverture et cet attachement. Il s'est déroulé après le concert de Ben l'oncle Soul le samedi, et aucun mouvement de foule vers la sortie n'a été observé, les gens étaient bien dans le parc Joliot-Currie et sont restés pour profiter de la programmation jusque la fin. 

Avec ses 300 kilos de frites et une cinquantaine de fûts de bière de 20 et 30 litres écoulés, on peut se faire une idée de la vie qui régnait lors du festival. Un événement de qualité et proche des gens, comme une fin de concert de Père et Fils où artistes et spectateurs sont côte à côte reprenant les mêmes airs. C'est sur ce bilan que Véronique Renard nous assure : « les Agités du Mélange reviendront en 2024, lors du deuxième week-end de juin, une date bloquée qui fait partie de l'identité du festival ». C'est noté, Valexplorer y sera présent, tout comme vous lectrices et lecteurs amateurs de culture sur le valenciennois.

X.V.



Avec le Rebellion Tour, Taste of Mind met tout son savoir-faire dans l'organisation d'un événement fort de cet hiver. Après de nombreuses collaboration avec la FLAC ou la MJC de St Saulve, l'association passe ici un cap avec un rendez-vous qui confirme que le valenciennois est un territoire propice à la diffusion du genre punk hardcore. C'est...

Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...