HBB23 : retour sur trois jours au son de l'accordéon à Hergnies

30/05/2023

« C'est le lendemain des Belles Bretelles, (…) j'attends qu'une chose : l'année prochaine », comme le chantent les Fûts d'Osons. Mais avant de retourner à Hergnies pour le week-end de la Pentecôte en 2024, prenons le temps de dresser un bilan de l'édition 2023. Avec des points positifs comme une affluence record sur les trois jours, d'autres aspects pourraient être améliorés, mais dans l'ensemble c'est bien les bons côtés qui font pencher la balance. Valexplorer était partenaire de l'événement, et vous dresse un compte-rendu comme une liste de souvenirs au son de l'accordéon.

Le final avec les Fûts d'Osons - Photo: © Claude Mascret
Le final avec les Fûts d'Osons - Photo: © Claude Mascret

Lors de son discours pendant le temps des partenaires du Hainaut Belles Bretelles, Yves Dusart vice-président à Valenciennes Métropole en charge de la culture disait que le festival était un bon représentant d'un savoir faire à la valenciennoise. En effet, cette année encore la méthode HBB a fonctionné, c'est à dire l'envie de rassembler le public autour d'une programmation variée, le tout dans un événement qui garde son esprit familial et à taille humaine. 

C'est pourquoi il y a vraiment de quoi se féliciter des plus de 14 000 entrées totalisées sur les trois jours, un record mais le président du Club Léo Lagrange sait garder la tête froide : « on n'a pas vocation à devenir un gros festival comme on peut en trouver dans la région ou en Belgique. Attirer les spectateurs c'est très bien, mais il faut surtout garder ce qui fait l'âme des Belles Bretelles ».



Photo: © Claude Mascret
Photo: © Claude Mascret

Ce chiffre de 14 000 entrées est à mettre en perspective, ce n'est aucunement le nombre exact de visiteurs. D'un côté il cumule les trois jours, et d'autre part on trouvait sur le site lors de la journée du lundi des personnes au poignet arc-en-ciel qui portaient les bracelets des trois jours. De plus, les entrées étaient comptabilisées et non pas les sorties, ainsi aucune façon de connaître la jauge de personnes présentes en même temps sur le site. 

Certains disent que la météo radieuse a joué un rôle dans ce record, il est évident que ça a eu un impact mais repensons au contexte de l'année précédente. Orage du samedi, terrain humide du dimanche, et cela n'a pas empêché de totaliser plus de 11 000 entrées. Donc oui le temps a son importance, mais en 2022 on voyait également le signe d'une volonté du public à assister à l'événement quelles que soient les conditions.  

D'autres données permettent de se projeter sur l'affluence avec le succès du pôle restauration : 1,7 tonne de frites, 30 pièces de cochons grillés, et 5000 litres de bière servies, il ne reste plus rien du stock qui était prévu. Enfin, un dernier facteur qui donne une idée de l'ambiance : l'accueil réservé aux musiciens par le public : entre le rappel réclamé à la fin du set des Atomic Ladies, les farandoles spontanées, et l'énergie déployée lors des passages de la Tournée du Bocal ou des Zingueurs Sauvages, les musiciens descendaient de scène tous ravis par l'ambiance. 

Christelle du Club Léo Lagrange nous parle d'actions mises en place pour la première fois qui ont également très bien fonctionné : « les propriétaires de chiens étaient très heureux du bar avec gamelles d'eau gratuite pour leurs compagnons à quatre pattes. L'opération de prêt de casques et distribution de bouchons d'oreilles avec l'ARA a également bien marché, les gens qui rapportaient les 50 casques mis à disposition en nous remerciant de cette initiative ». 

Évidemment d'autres aspects pourraient être améliorés, « on nous a fait des remarques sur le prix des consommations, ou le manque de signalétiques pour aller aux toilettes, et nous avons su l'entendre », nous dit le président Pierre-René.   

Photo: © Claude Mascret
Photo: © Claude Mascret

Un lendemain de festival, c'est sur les réseaux sociaux qu'on peut saisir le pouls de ce qui s'est passé lors de l'événement. Ainsi la Tournée du bocal venu de l'Est commente : « c'est trop fort le Nord ». C'est aussi la région qui est mis à l'honneur par les Zingueurs Sauvages de Béziers: « mais oui ! On reviendra vite jouer dans le Nord ». Eric Morelle venu de Liège pour se produire sur la scène guinguette pense aux 150 bénévoles dans ses remerciements, autre témoignage parmi des dizaines celui de la Fanfare Moussaka : « Merci pour l'accueil. Super ambiance ». 

A écouter les retours des artistes tous disent la même chose : il n'y a pas deux festivals comme le Hainaut Belles Bretelles, venus de Belgique et de toute la France, ils disent à l'unisson que l'événement est à la hauteur de la réputation de la chaleur des ch'tis.  

Quand on disait que le HBB est également un bon représentant de la culture à la valenciennoise, c'est qu'il est l'expression d'un véritable réseau d'acteurs, d'artistes, et de bénévoles qui travaillent à faire de notre territoire un endroit si riche de son offre. Ainsi parmi les festivaliers, rien d'étonnant de croiser Thierry Rungette de l'Espace Athéna, Virginie Foucault du Boulon, ou Véronique Renard de Cap Escaut. Sur le valenciennois on trouve des profils de spectateurs-acteurs, un véritable réseau d'entraide et de compétences, une des clefs du succès des événements près de chez vous. Autant de facteurs de réussite que d'airs d'accordéons, rock ou funk, musette ou des Balkans. Des notes qui à coup sûr résonnement à cette heure dans vos têtes, des sensations qui sont le meilleur baromètre du succès du HBB 2023.

X.V.



Avec le Rebellion Tour, Taste of Mind met tout son savoir-faire dans l'organisation d'un événement fort de cet hiver. Après de nombreuses collaboration avec la FLAC ou la MJC de St Saulve, l'association passe ici un cap avec un rendez-vous qui confirme que le valenciennois est un territoire propice à la diffusion du genre punk hardcore. C'est...

Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...