A venir en 2022 : les expositions

21/12/2021

Après notre volet sur les albums à venir, intéressons-nous aux arts plastiques dans cette deuxième partie de notre dossier « A venir en 2022 ». De nombreuses expositions et autant de vernissages sont d'ores et déjà prévus pour l'année prochaine, sortez vos agendas pour ne rien manquer.

Ce n'est pas un mais trois vernissages qui se tiendront le 7 janvier pour bien débuter l'année. Quasiment à la même heure, deux à Valenciennes et le troisième à Fresnes sur Escaut, deux lieux pour trois ambiances entre les expositions Dédale de Elodie Boutry et Ruines de Sarah Feuillas à l'H de Siège, et Tu me manques de Laurent Mascart au Musée Vivant des Enfants.

Débutons avec Élodie Boutry, artiste parisienne qui fut en résidence à l'H de Siège à l'automne 2021. Son exposition Dédale se tiendra jusqu'au 19 février 2022, avec un vernissage le 7 janvier à 17h, et une rencontre avec l'artiste le 12 février à 17h, en présence de la critique d'art Fanny Drugeon. A l'H de Siège, on parle de cette exposition comme « une installation monumentale, picturale et sculpturale », inspirée du jeu Rubik's Snake. Comprenez par là que son installation se joue des volumes, des géométries, de la surface et des couleurs. « Une certaine histoire du décor baroque » à voir et à vivre à Valenciennes. Enchaînons avec Ruines de Sarah Feuillas, l'autre vernissage du 7 janvier à l'H de Siège. Cette exposition visible jusqu'au 19 février s'inscrit dans le processus Côté Cour, qui vise à mettre en lumière les artistes qui vivent et travaillent dans les Hauts de France. Sarah Feuillas sera présente le 7 janvier dès 17h pour échanger avec vous autour de sa pratique autour de l'image et du volume en lien avec un territoire.

Au MVE, on programme enfin Laurent Mascart. Inutile de préciser les raisons qui ont repoussé sans cesse cette exposition depuis presque deux ans, cette info vous la maîtrisez. Notez tout de même que le vernissage se tiendra le vendredi 7 janvier à 18h, et que l'exposition durera jusque la fin du mois. Laurent présentera son univers, un bestiaire composé de chimères, où l'homme existe sous une apparence de squelette. Une pratique où le mélange et la répétition nous renvoient aux techniques de l'artiste, adepte du crayon et de la tablette graphique. Rien n'est faux, et tout tend vers une version du réel chez l'artiste Onnaigeois, adepte du surréalisme 2.0.

Passons ce week-end pour se projeter sur le suivant, tout aussi riche avec deux autres vernissages, l'un à Douchy les mines et l'autre à Mortagne du Nord. Tout d'abord le vernissage de l'exposition Augustin Théry le vendredi 14 janvier dès 18h30 à l'école d'arts de Mortagne du Nord. « Les grandes huiles colorées explosent au côté des subtiles constructions à l'encre de Chine rehaussées de touches de couleurs », c'est ainsi que la Voix du Nord présentait le travail de l'artiste lors de son exposition à Wambrechies en mai dernier. Comme d'ordinaire à Mortagne, ce vernissage sera couplé avec un concert, non défini à ce jour. Mais sachez que l'association Tous Azimuts, en charge du lieu et sa programmation, est en contact avec la FLAC à Marly pour l'aider à compléter sa partie musicale. 

Le lendemain direction le Centre Régional de la Photographie dès 12h30 avec la présentation de l'exposition inédite de la dernière série de l'artiste visuelle Camille Lévêque. « Entourée de modèles qui partagent ses origines et ses questionnements fondamentaux, Camille Lévêque instaure sa propre narration. Une mythologie individuelle générée par le sentiment trouble d'attraction / répulsion, symptomatique de sa double culture », peut-on lire dans sa plaquette de présentation. A voir jusqu'au 24 avril au CRP.

Revenons sur Mortagne où les projets vont se succéder très vite, avec dès le 25 février le vernissage de Mathurin Van Heeghe. Après Dunkerque, c'est près de chez vous qu'il présentera son « Orgue de barbarie », constitué d'obus de la première guerre mondiale. Début mai, ça sera au tour de Manon Thirriot, artiste et vice présidente à la Malterie de Lille. La critique d'art Laëtitia Toulout a écrit à son sujet qu'elle « élabore des croisements entre la photographie, la sculpture et le moulage. Elles évoquent le déplacement, le minéral, l'organique, la matière et l'empreinte ». Enfin, le Printemps Culturel accompagne un partenariat entre Tous Azimuts et le Musée Vivant des Enfants avec deux expositions consacrées à Élodie Wysocki. Présentées dans le cadre des « Quartiers d'arts », nouvelle appellation du processus « l'art dans les quartiers, les quartiers vers l'art », ces deux expositions visent à aller à la découverte entre un artiste et la population. Première étape pour Élodie Wysocki le 29 avril au MVE de Fresnes sur Escaut, et seconde à l'école d'arts de Mortagne pour la rentrée de septembre.  

Enfin, prenons des nouvelles du collectif Artimuse. Le démontage de la grotte prévu début décembre au QuARTier de Fresnes se tiendra finalement le 21 janvier. On retrouvera le duo roubaisien ensuite à Petite-Forêt en février avec trois de leurs sculptures en bois qui seront installées dans le hall de l'Espace Barbara

Retrouvez ci-dessous la liste de toutes les annonces que nous venons de détailler.

  • Dédale de Elodie Boutry. H de Siège (Valenciennes). Vernissage le 7/1/22, à voir jusqu'au 19/02/22

  • Ruines de Sarah Feuillas. H de Siège (Valenciennes). Vernissage le 7/1/22, à voir jusqu'au 19/02/22

  • Tu me manques de Laurent Mascart. MVE (Fresnes sur Escaut). Vernissage le 7/1/22, à voir jusqu'au 31/01/22

  • Augustin Théry. Ecole d'arts (Mortagne du Nord). Vernissage le 14/01/22

  • TSAVT TANEM de Camille Lévêque. CRP (Douchy les mines). Vernissage le 15/01/22, à voir jusqu'au 24/04/22

  • Démontage de la grotte Artimuse. QuARTier (Fresnes sur Escaut). 21/01/22

  • Mathurin Van Heeghe. Ecole d'arts (Mortagne du Nord). Vernissage le 25/02/22, à voir jusqu'au 24/03/22

  • Élodie Wysocki. MVE (Fresnes sur Escaut). Vernissage le 29/04/22

  • Élodie Wysocki. Ecole d'arts (Mortagne du Nord). Septembre 2022.

X.V.


Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...