Tempo 300, le spectacle au cœur de Fresnes et de l'histoire du charbon

24/09/2021


Du 7 au 9 octobre, la ville de Fresnes sur Escaut accueillera le spectacle Tempo 300. Une création originale de la compagnie Deracinemoa, pensée et jouée avec les habitants de la ville du bassin minier. Point d'orgue des festivités autour de la découverte du charbon au Trieu en 1720, la crise sanitaire a retardé le projet, et lui a donné sa forme finale. Une visite dans notre histoire industrielle commune, pour laquelle Valexplorer fait office de guide avant les représentations.

« Voilà trois ans que le premier contact avec la compagnie Deracinemoa a été pris », Valérie Fornies, maire de Fresnes sur Escaut, rappelle les étapes de travail. A la base prévu pour 2020 pour coïncider avec le tricentenaire de la découverte du charbon, c'est cette année que le spectacle phare des festivités se tiendra, ces 7, 8 et 9 octobre précisément. « Et la ville a tenu bon contre vents et marées », insiste l'auteur et metteur en scène Laurent-Guillaume Dehlinger. Après l'inauguration du chevalement face à la cité Soult, l'événement Tempo 300 viendra compléter ces festivités.

Il faut savoir que Tempo 300 est un spectacle qui a été pensé à Fresnes et rien que pour Fresnes. Il prendra la forme de déambulations qui partiront à plusieurs reprises de la place de la mairie pour se poursuivre dans le parc Joliot-Curie. Laurent-Guillaume Dehlinger insiste sur ce point : « ce n'est pas un spectacle acheté et déjà tout fait. Nous avons travaillé avec les habitants, à raison de trois heures d'ateliers tous les soirs, avec tous âges ». La base du travail se résume en une question : quel est votre rapport avec la mine ? « Et ça a pris des proportions pas possible », s'exclame le metteur en scène, « on a été surpris par cette envie de transmettre le patrimoine ». Au final, « Tempo 300 ne racontera pas l'histoire de la mine, mais l'histoire des gens » selon les termes de la compagnie Deracinemoa.

A l'origine, Tempo 300 devait se jouer dans les rues de Fresnes, « mais en réalité on ne fait plus de spectacles comme on en faisait il y a deux ans », la crise sanitaire a posé ses règles et ses contraintes. Qu'importe, le centre-ville est encore riche de l'histoire des mines, le parc Joliot-Curie et le château Desandrouin en sont des témoignages vivaces. Car si vous l'ignorez, le bâtiment appartenait à la famille du même nom, pionnière de l'exploitation du charbon. Ce qui permettra au spectacle d'aborder plusieurs angles, celui de la vie des mineurs mais également celle du patronat. Le château sera mis en valeur grâce à un jeu d'habillage de lumière, et les visiteurs pourront se projeter comme au XVIIIème siècle, au prémices de l'histoire des houillères.

Pour préparer ce programme, les participants aux ateliers sont venus avec leurs souvenirs familiaux, avant de les mettre à l'écrit pour les jouer. La compagnie Deracinemoa s'est entourée de chorégraphe, d'un compositeur pour la partie sonore, d'un collectif d'images et de lumières, et d'une équipe spécialisée en pyrotechnie. Le tout donne un « voyage unique, valise à la main » pour les 300 visiteurs pour chacune neuf représentations en trois jours. En effet, chaque jour trois déambulations sont programmées à 19h30, 21h et 22h30. L'entrée et gratuite et les réservations obligatoires (voir lien ci-dessous), mais attention l'office de tourisme de Valenciennes nous informe que les représentations de vendredi et samedi à 19h30 sont déjà complètes. Ne tardez pas à vous inscrire !


Le profil de Nicolas Minair réinvente le concept d'artiste local. En effet, c'est en alliant ses passions pour la marche et la littérature qu'il produit ses poèmes comme des instantanés de ses pérégrinations près de chez lui. Chez le poète l'œil et la sensibilité sont pointues, tout comme son amour des mots, en somme il est à la...

Soilio Coulibaly dit Soilioba s'est initié aux arts plastiques dans sa Côte d'Ivoire natale, il s'est ensuite perfectionné au Maroc, pour venir terminer son cursus près de chez nous à l'université du Mont Houy. Depuis riche de son parcours et de ses influences, c'est en citoyen du monde qu'il prend le pinceau à chaque production. Dans son...

« En un tour de Maing », le jeu de mot intitulé du salon mangeois des arts manuels est pensé et assumé par ses organisateurs. Il est aussi depuis sa création devenu synonyme de rendez-vous de qualité, où se découvrent les talents de la commune et au-delà. C'est pas moins de 90 exposants qui ont répondu à l'appel...