Un nouveau chevalement se dresse à Fresnes sur Escaut

14/09/2021

Un nouveau monument a été érigé près de chez vous : un chevalement de 11 mètres s'est élevé à l'entrée de Fresnes sur Escaut, en face de la cité Soult. Ce patrimoine tout neuf symbolise la reprise des festivités liées au tricentenaire de la découverte du charbon dans la ville de Cambrinus.

Historiquement, le lieu fresnois qui symbolisait le charbon et sa découverte était le Trieu, ensuite vint le musée de la mine, et enfin le chevalement situé à la sortie de la ville direction Vicq complète ce paysage. Se tenant en face de la cité Soult, il est une réplique libre de celui qui dominait la fosse de ce quartier jusque 1974. De ses 11 mètres, c'est un nouveau patrimoine qui s'est construit, un patrimoine « en constante évolution » selon Vincent Agostino, un des porteurs du projet. Son compère, Emile Daize en parle comme « un rêve » devenu réalité grâce aux nombreux partenaires.

Un rêve, ou même une blague, une idée folle qui fut suggérée lors d'une réunion en présence de l'association Fresnes 1720 et des représentants de la municipalité. Passé le sentiment saugrenu, certains y ont vu un projet réalisable. Par exemple la hauteur du monument un moment pensée à 6 mètres, fut amenée à 11, « et pour ça un grand merci à monsieur Luc Coppin, qui a insisté pour que ça soit grand », précise Emile Daize. Les derniers éléments furent monté ce mardi 7 septembre, son inauguration officielle se tiendra ce samedi 18 à 19h, avec mise en lumière et feu d'artifice.

Un projet qui s'est révélé fédérateur selon Bernard Skrzypczak, représentant de la ville qui fit le lien entre la municipalité et les teneurs du projet : « les entrepreneurs ont tout de suite adhéré, car tout le monde par ici a un lien avec la mine ». Cette adhésion pouvait être sous la forme de dons de matériaux, ou la mise à disposition de main d'œuvre et d'équipements. Les citer revient à dresser un who's who d'entreprises locales, en effet autour des services techniques de la ville on retrouve Genéral Chaudram, Bary Matériaux, les entreprises Mazzolini, SVMM, Huon, Lumiru, Citeos, TCL, Trenois Decamps Valenciennes, Zolpan, Loxam, et le bureau de contrôle technique Dekra.

A Fresnes on pense évidemment aux festivités du tricentenaire qui reprennent, même si 2020 est derrière nous, avec en ligne de mire le spectacle Tempo 300 prévu pour du 7 au 9 octobre prochains. Et on se projette encore plus loin avec ce nouvel équipement : « il sera là pour le 400ème anniversaire », nous dit Philippe du service communication, espiègle mais avec un fond d'espoir. A savoir si ce monument sera nommé, l'idée n'est pas arrêtée et des propositions existent. D'ici là, il faudrait déjà se mettre d'accord entre chevalement et chevalet, à quoi Vincent Agostino tranche : « pour les houillères c'était le premier nom, mais nous fils de mineurs avons toujours dit chevalet ».

X.V.  


Le profil de Nicolas Minair réinvente le concept d'artiste local. En effet, c'est en alliant ses passions pour la marche et la littérature qu'il produit ses poèmes comme des instantanés de ses pérégrinations près de chez lui. Chez le poète l'œil et la sensibilité sont pointues, tout comme son amour des mots, en somme il est à la...

Soilio Coulibaly dit Soilioba s'est initié aux arts plastiques dans sa Côte d'Ivoire natale, il s'est ensuite perfectionné au Maroc, pour venir terminer son cursus près de chez nous à l'université du Mont Houy. Depuis riche de son parcours et de ses influences, c'est en citoyen du monde qu'il prend le pinceau à chaque production. Dans son...

« En un tour de Maing », le jeu de mot intitulé du salon mangeois des arts manuels est pensé et assumé par ses organisateurs. Il est aussi depuis sa création devenu synonyme de rendez-vous de qualité, où se découvrent les talents de la commune et au-delà. C'est pas moins de 90 exposants qui ont répondu à l'appel...