Les collégiens de Thiant enregistrent Captain Boogy

28/03/2022

Fabien Ménart, France Ledieu, ou Simon Beudin, vous le savez les techniciens du son sont nombreux et talentueux sur le valenciennois. Mais gare à eux car voici venir la nouvelle génération avec les élèves du collège Jean-Jacques Rousseau de Thiant. Un projet encadré par leur professeur de SVT, Aymerick Richard, et si le nom ne vous est pas inconnu c'est qu'il est avec sa compagne Sarah l'autre partie du duo Secret Garden & the Dusty Man. C'est donc en alliant son rôle d'enseignant et sa qualité de musicien, que monsieur Richard pour les élèves a initié ces derniers à l'enregistrement de morceaux, en invitant Captain Boogy à produire deux titres inédits. Récit de cette aventure dans un article en une seule prise.

De la photosynthèse aux tables de mixage il y a un monde, sauf quand le professeur de SVT est également musicien. Aymerick Richard alias the Dusty Man réitère l'opération qu'il avait mené dans son précédent établissement à Aulnoye-Aymeries en invitant ses élèves au cœur du processus d'enregistrement de morceaux. Ils sont neuf en tout à participer à cette aventure, aux côtés de Captain Boogy, qui fut sélectionné par les jeunes personnes après avoir écouté sa production et lu sa biographie d'artiste. « Le blues ça change, nous on est plutôt rap ou slam », se confient les collégiens. Un écart générationnel entre le style de musique et leurs goûts qui se résume en une déclaration : « on a fait écouter à nos parents, qui eux ont bien aimé », de quoi rajouter quelques reflets blancs dans la barbe du bluesman. Passé l'effet découverte, le groupe entouré par leur professeur a défini les étapes de travail, « nous sommes en train de terminer les enregistrements, il nous restera à produire un kit média avec dossier de presse, et concevoir la pochette ».


Publicité partenaire
Publicité partenaire

Car ces deux morceaux auront vocation à être distribués. 200 disques seront produits, la moitié reviendra au musicien, et les 100 autres iront vers les réseaux de vente. Mais pour l'instant, les élèves sont encore en train d'apprendre à se servir du matériel à chaque nouvelle étape, « je suis agréablement surpris de la manière dont ils assimilent les informations », se félicite Aymerick. Les concernés se disent également heureux de ce nouvel univers qu'ils expérimentent : « c'était la première fois qu'on utilisait une table de mixage, on a aussi découvert des instruments comme le thérémine », que la jeunesse se rassure, peu d'adultes connaissent cet instrument électronique utilisé entre autre par Mezerg ou Anorexic Sumotori.  

Le côté pédagogique de ces ateliers porte déjà ses fruits, il y a Lucas qui se découvre une vocation d'un métier qu'il commence à percevoir, ou même Lucie qui mettra ses connaissances en pratique lors de son oral de brevet où elle pourra faire la synthèse de son apprentissage. Des résultats qui encouragent leur professeur : « l'expérience sera renouvelée l'année prochaine ». Surtout que désormais le collège Jean-Jacques Rousseau de Thiant a son label, le bien nommé 2J Records, et l'établissement a investi dans une partie du matériel. Sur place, deux salles adjacentes se sont transformées en véritable studio, avec une partie dédiée à la capture sonore, et l'autre à la technique, comme chez les pros. Enfin, le passage de bâton entre les générations se retrouve également du côté de Captain Boogy, qui a invité sa fille Roxanne à jouer à ses côtés, à l'harmonica et au fameux thérémine. « Entre elle et les collégiens le contact est tout de suite passé, c'est même devenu leur mascotte », le musicien ne cache pas sa satisfaction.

Un concert exceptionnel réservé aux élèves et membres du collège sera donné ce 1er juillet dans l'établissement thiantais. Un événement pour Captain Boogy qui se produira dans sa formule blues qu'on lui connaît, avant de revenir dans quelques mois pour un projet dont il garde le secret, mais qui fera forcément parler de par son ampleur et ses collaborateurs.

X.V.  


Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...