La tradition retrouvée à la brasserie d'Amblise

18/11/2021

Voilà déjà cinq ans que la brasserie d'Amblise de Crespin a ouvert ses portes. A sa tête, Reynald Grzelczyk veille au grain sur ses produits, un nouveau patrimoine qui s'est déjà installé dans les habitudes des amateurs de bière. Un succès qui mène à une expansion de son activité, avec de nouveaux produits et de nouvelles cuves pour satisfaire la demande. Focus sans pression sur ce producteur local.

Vous connaissez sûrement ces bières aux étiquettes animalières, on les trouve désormais un peu partout. De chez OSCAAR aux événements de Cap Escaut, depuis 2016 Amblise s'est imposée dans le paysage du terroir local. La brasserie, qui a emprunté son nom à cette forêt qui couvrait autrefois le Hainaut, doit désormais répondre à une demande conséquente. « J'ai acquis de nouvelles cuves de fermentation, passant ma production de 2500 litres à 4000 », explique Reynald Grzelczyk. Un investissement qui pour lui répond à la fois à une demande, et d'autre part rend son travail « moins harassant ». Autre signe du développement de la brasserie : l'arrivée prochaine d'un apprenti, « c'est la suite de l'aventure », souligne le producteur.

C'est que Reynald doit tenir le rythme qu'il s'est imposé. Le brasseur propose une gamme de 8 variétés permanentes, plus une saisonnière comme l'hiver en ce moment. De plus, il brasse également pour des événements spéciaux. Par exemple la 1720, qui célébrait en malt et houblon le tricentenaire de la découverte du charbon à Fresnes sur Escaut, sort également de chez lui. En exclusivité pour Valexplorer, sachez que la Coq arrivera après les fêtes. Ça sera une IPA French session, comprenez par là que les houblons utilisés seront tous français. D'ailleurs, on vous parle de coq et d'autres animaux qui ornent les étiquettes, précisons tout de même qu'elles sortent de l'esprit et du trait de Laurent Mascart, artiste onnaingeois au bestiaire sans limite comme son imagination.

Et si la gamme de bières ne suffisait pas, depuis un mois la boutique de Crespin propose en plus une fleur d'Amblise. Un spiritueux de bière à 40%, « une collaboration avec la distillerie des enfants de Vauban, une belle rencontre sur un salon », Reynald explique le contexte. Il poursuit : « d'ordinaire ce genre de produit se travaille sur la base du grain, sans houblon. Mais pour ma production il y en aura, j'ai brassé une bière spécifiquement pour le produit final ». Et déjà l'accueil est là parmi les clients, un produit de dégustation qui satisfait les amateurs. De plus, sa sortie coïncide avec les fêtes qui approchent, « la fleur d'Amblise est clairement identifié comme un produit qu'on a envie d'offrir ».

En parlant des fêtes, Reynald fait une transition toute trouvée avec l'opération de la Box des brasseurs indépendants des Hauts de France. Un coffret contenant 24 bières issues de 12 micro-brasseries, dont Amblise est partenaire depuis trois ans. Une box dégustation et découverte, où Reynald a glissé deux de ses productions. Ne cherchez pas à savoir à l'avance lesquelles, même Valexplorer n'a pas réussi à savoir quelles étaient ces « surprises ».  

L'implication d'Amblise dans cette box des brasseurs indépendants reflète l'engouement pour ce nouveau patrimoine, un terroir en constante évolution. Reynald observe un véritable phénomène du public qui va vers cette reprise des traditions : « c'est réel », appuie-t-il. Pour le brasseur, c'est en s'associant avec ses collègues qu'il gagne en visibilité : « ce qui existait de façon parcellaire devient collectif ». De plus, il souligne l'implication de structures qui aident à cette visibilité, il cite entre autres le parc Sambre Escaut ou l'office de tourisme de Valenciennes.

Quand il ne brasse pas, Reynald est en livraison. Et les vendredis et samedis il vous accueille dans sa boutique du 42 rue du moulin à Crespin, pour un moment de partage et de tradition retrouvée. Tous les horaires et informations complémentaires aux liens ci-dessous.

X.V.


Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...