La Fontaine face aux animaux de ses fables à Saint Saulve

20/01/2022

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Quand Jean de La Fontaine a écrit cette morale des Animaux malades de la peste, il n'imaginait pas quatre siècle plus tard que c'est lui qu'on allait juger. En effet, dans Animals, La Fontaine dans tous ses états par la troupe de la Poule Folle, c'est tout un bestiaire tiré de ses écrits qui s'en va demander des comptes à son auteur. Une pièce décalée écrite et mise en scène par Albert Rombeaut à voir le 29 janvier à l'espace Athéna de Saint Saulve.

2021 marquait le 400ème anniversaire de la naissance de Jean de La Fontaine, à cette occasion la ville de Saint Saulve a commandé à la troupe de la Poule Folle une pièce mettant à l'honneur le fabuliste. Ce n'est pas d'avoir chanté tout l'été qui a laissé dépourvu les cigales de la troupe, mais plutôt des impératifs liés à la crise sanitaire. C'est donc en ce début 2022 que le projet sera présenté au public à la MJC Espace Athéna. « La Fontaine s'est essayé au théâtre, mais pas avec le succès qu'il a rencontré avec ses fables », explique Albert Rombeaut, « j'ai donc décidé d'écrire moi-même un spectacle s'inspirant de son œuvre ». Albert a travaillé avec une prérogative, celle de ne laisser aucun des onze membres de la troupe sans rôle, pour ce faire il a été piocher dans le riche bestiaire des mythiques fables.

C'est donc un ensemble composé de représentants de la savane, ou de la basse-cour, et une humaine en la personne de Perrette, qui s'en vont trouver leur créateur. Ils ont plusieurs remarques à lui faire quand au sort qu'il leur a réservé dans ses écrits. En effet, pas folle la bête qui comprend qu'on l'utilise pour dénoncer certains défauts de l'humanité. « La fourmi n'est pas forcément prêteuse par exemple, ils décident donc d'aller régler leur compte », développe le metteur en scène qui incarne également l'accusé. Et si il est vrai que leur ramage se rapporte à leur plumage, certains comme le loup se voit face à la contradiction de l'homme qui se réserve l'agneau pour ses repas. Alors quel sort réserver à La Fontaine ? Le punir ou le tuer ? Les questions et leur radicalité vont interroger cet ensemble qui n'est pas sans rappeler la Ferme aux animaux d'Orwell, avec toutes les contradictions qui sont portées par l'anthropomorphisme.  

Albert Rombeaut a également joué avec les codes de la scène en brisant le quatrième mur. C'est à dire que le public sera pris à partie par le bestiaire sur scène, intrigué par cette espèce qui les observe dans la salle. L'angle de la pièce est aussi de dépoussiérer l'œuvre du fabuliste et d'aller y chercher des pépites, ou comme l'explique Annie alias Léonie la lionne : « comme tout le monde je pensais connaître La Fontaine, on a fait de belles découvertes en travaillant sur le texte ». Carine qui incarne la chèvre parle d'un « sérieux mélangé à du décalé. Une façon de découvrir autrement ces œuvres avec un autre regard ». Enfin, Perrette l'unique humaine jouée par Catherine explique que la pièce n'est qu'un bout d'un ensemble : « on débutera avec des tableaux sur les contes grivois de l'auteur, pour que les gens découvrent aussi ces écrits ». 

Outre les contes en introduction et la pièce qui conclura la soirée, s'intercalera une fausse biographie de La Fontaine, où on l'imagine être né autre-part que Château-Thierry, un peu plus proche de chez nous. Quant à la faute du titre Animals, Albert Rombeaut la défend ainsi : « ce sont des animaux mais pas complètement, ils ont les défauts et les traits de caractères d'humains. Un statut étrange et paradoxal ». La représentation se tiendra ce samedi 29 janvier à Saint Saulve, plus d'infos et réservations au lien ci-dessous.

X.V.


Avec le Rebellion Tour, Taste of Mind met tout son savoir-faire dans l'organisation d'un événement fort de cet hiver. Après de nombreuses collaboration avec la FLAC ou la MJC de St Saulve, l'association passe ici un cap avec un rendez-vous qui confirme que le valenciennois est un territoire propice à la diffusion du genre punk hardcore. C'est...

Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...

Muriel Verstichel est ce genre de personne qui vit ses passions en les partageant. Véritable touche-à-tout, elle est connue pour être tour-à-tour plasticienne, engagée dans le monde associatif, et également femme de lettres. C'est sur ce dernier aspect de sa personnalité que nous allons nous arrêter à l'occasion de l'article que nous...