Trois jours de musique aux Nymphéas pour le festival « Bruits d'été » de la FLAC

18/10/2022

Vous avez été près de 10 000 à assister aux concerts organisés chez OSCAAR cet été. Une programmation estivale qui a rassemblé plus d'une centaine de groupes et qui reflète la dynamique entretenue par la FLAC. Et si on prolongeait encore plus cette saison ? C'est l'idée émise par les responsables du tiers-lieu de Marly, qui en partenariat avec les Nymphéas vous propose le festival Bruits d'été. Du 10 au 12 novembre, la salle d'Aulnoy-lez-Valenciennes va littéralement se métamorphoser pour accueillir de nombreux groupes et artistes, une affiche qui comprend des DJ jusqu'à la scène Hardcore, en passant par les révélations musicales du moment.  

Photo: © Louis Waterlot
Photo: © Louis Waterlot

A peine annoncé, le festival Bruits d'été vous a déjà séduit. Seul le nom de l'événement, ses dates, et son lieu ont été divulgués il y a à peine un mois, et déjà toutes les places en tarif « early bird » sont parties. Mais rassurez-vous, les formules pré-ventes et les pass pour plusieurs jours sont encore disponibles... pour l'instant. Un engouement qui prouve l'attachement des amateurs de musique à la qualité proposée par la FLAC. Nombreux sont ceux qui n'ont pas hésité à réserver « à l'aveugle » pour reprendre les termes de Cécile Gervaix. La présidente de l'association commente cet intérêt : « c'est un véritable pari que cet événement, et il est très bien reçu de la part du public. Il est prêt à se rassembler, et on on le sent ».



Depuis le lancement de la communication du festival, les noms ont été savamment égrainés sur les réseaux sociaux, et les réactions s'enchaînent. « Incroyable » s'exclame Luigi sous la publication qui présente Iron Deficiency, Noémie appelle ses amis à la rejoindre au set de DJ Keutch avec un long « on y vaaaaaa », ou un nommé Bart demande en anglais quand il pourra trouver toutes les infos sur la programmation complète. Une offre qui répond à une véritable demande, et qui surtout se veut variée, la méthode FLAC semble fonctionner.

« L'idée est de proposer une expérience différente pour ceux qui viendraient les trois jours » 

« Voilà un an et demi qu'on prépare ce partenariat avec les Nymphéas », détaille Cécile Gervaix. Une démarche qui répond aux objectifs de l'association : « la FLAC ne se cantonne pas à un lieu, notre idée est aussi de s'inscrire dans le réseau des salles du territoire, pour amener le public à les découvrir ». Un travail en commun qui va au-delà de la simple délocalisation, en effet pour recevoir ce festival l'équipe de la structure d'Aulnoy-lez-Valenciennes a su faire confiance aux organisateurs de l'événement pour transformer le lieu : « on va déstructurer les Nymphéas », dit Cécile pour résumer le concept. Concrètement, chaque soir sera unique dans sa scénographie : avec les DJ au centre du dance-floor le jeudi, le lendemain c'est la grande scène qui recevra le plateau hardcore, et pour conclure le samedi c'est plusieurs scènes qui seront aménagées à divers endroits. « L'idée est de proposer une expérience différente pour ceux qui viendraient les trois jours ».

Ce 18 novembre, l'affiche officielle est enfin révélée ! Même si tous les noms n'y figurent pas encore, ceux qui y sont annoncés donnent le ton. On y apprend que la soirée du samedi sera celle des artistes à la notoriété grandissante comme Dear Deer, Omar EK, La Jungle, ou YMNK qui enchante à chacun de ses passages, « et dont le premier concert fut chez OSCAAR », rappelle à juste titre Cécile. Le jeudi mettra à l'honneur les platines nordiste avec notamment Malik de La Famille ou l'amandinois DJ Keutch, à noter vous retrouverez ce dernier prochainement sur Valexplorer pour un portrait. La soirée du vendredi fait déjà énormément de bruit avant l'heure, « des amateurs de Hardcore venus de Rennes nous ont dit qu'il y a trois grosses scènes dédiées en France : chez eux, à Paris, et à Marly ». Une belle reconnaissance pour ce genre qui peine à se produire et qui pourtant fédère à travers ses valeurs, comme la cause animale défendue par les valenciennois de Neckbreaker. A leurs côtés, de grands noms du genre complètent le plateau, les amateurs se régalent d'avance de la venue de Glassbone ou Mindwar.



Un vrai gros festival, en intérieur, avec une affiche variée, « Bruits d'été » serait selon la formule l'expression de la chaleur des gens du Nord, au plein cœur de l'automne. Un événement qui reprend la dynamique de la saison en extérieur, et qui selon Cécile Gervaix pourrait devenir le premier d'une série. Pour cela, les organisateurs comptent sur vous pour confirmer l'envie dont vous avez témoignés dès son annonce.

X.V.


C'est un voyage musical au XVIIème siècle que vous offre notre partenaire Harmonia Sacra. Avec Vêpres pour Saint François d'Assise découvrez les chants polyphoniques tels que les entendaient à Rome en 1665 grâce au talent de Jacques Duponchel. Un disque qui vous transportera, un véritable travail de recherche de l'association valenciennoise qui...

Irisée est le quatrième livre du poète Nicolas Minair, et le deuxième publié aux éditions du Lys Bleu. Ce recueil de haïku est un journal de bord de l'année 2021, où son auteur a capté des journées, des instants, et des paysages dans des courts poèmes à la forme venue du Japon.