Prenons Eric Pintus au mot à l'occasion de sa résidence près de chez vous

26/03/2024

Ouvrons le dialogue avec Eric Pintus, lui qui est tour à tour conteur et auteur, c'est évidemment par des échanges de mots que la rencontre se provoque. Actuellement en résidence-mission sur les communes de Valenciennes Métropole en partenariat avec le Printemps Culturel, il vient partager avec vous dans de nombreuses villes et structures du territoire. Une pérégrination naturelle pour celui qui pratique l'écriture tout-terrain, avec toujours une facétie qui rendrait moins monotone les pages d'un dictionnaire. Une envie d'écrire ? Ça tombe bien, la méthode Pintus en trois axes s'offre à vous, Valexplorer vous en détaille le glossaire.

Eric Pintus se présente selon ses termes comme un « facilitateur d'écriture ». Avec lui aucune angoisse à avoir, il a le secret pour lutter contre le syndrome de la page blanche. Sa méthode consiste à désacraliser la sémantique, pour que chacun puisse trouver autour de lui l'inspiration en s'accaparant les mots. Une figure de style qui ressemblerait à un juron de Haddock pourrait devenir si bon lui semble un nom d'animal exotique. « On va se mettre au service des mots » dit-il comme un credo. 

Concrètement il nous explique une version de ses ateliers conçue pour les médiathèques : « je demande de choisir au minimum 10 titres de livres, en tous genres, et de cette base les participants peuvent imaginer des poèmes ». Cette première étape de l'exercice s'apparente à une collecte, un glanage qui pour vous rassurer sur la présence des mots autour de nous, et surtout aider à les saisir.



Avant de coucher les écrits sur papier, tendez bien l'oreille, car chez Eric Pintus le souffle des paroles est comme une musique au diapason. « L'écriture est une affaire de rythmes et de mots », résume-t-il. Chez l'auteur, la phrase serait aussi bien l'expression d'une pensée que d'un geste, ou comme il le défend « c'est l'affaire du corps et de l'esprit ». Et de l'esprit il n'en manque pas, car même si il sait être rigoureux, c'est toujours avec un rictus qu'il sait vous détendre, une façon de s'approprier l'expression « jeu de mots » au premier degré avec son côté ludique. 

Avec Eric on va à la rencontre des mots, où qu'ils soient, parmi les livres ou même lors d'une ballade, « chaque instant est propice, il faut savoir le saisir », dit-il en nous montrant son smartphone avec son application de notes. Pour le prendre littéralement « au mot », essayez-vous à sa méthode lors des nombreux rendez-vous où il vous attend.

Pour Valexplorer, Eric détaille la méthode Pintus, « en trois voies royales ». Tout d'abord une accroche dans le réel, « qu'est-ce qui se passe autour de nous ? ». Ensuite vient l'imaginaire, « qui galope , mais si le réel suffit on le garde ». Enfin la mémoire, « avec la notion du souvenir ». De ces trois axes vous avez toutes les clefs en main pour vous libérer d'une certaine contrainte, et considérer la langue dans son offre, et se jouer des blocages. Pour le reste, tout est une affaire d'automatisme et une certaine hygiène créative, « pas un jour sans une ligne, même si l'expression vient d'abord de peintres », une petite anecdote au passage et vous repartirez moins bête.  

Eric Pintus est actuellement en résidence-mission près de chez vous. Un riche calendrier qui comprend des ateliers aux intitulés qui parlent comme « ballade au smartphone » à Condé sur l'Escaut, ou « dans le fonds » à la médiathèque Simone Veil de Valenciennes. D'autres rendez-vous seront bientôt annoncés comme des rencontres chez OSCAAR, au QuARTier ou à l'Université Polytechnique des Hauts de France. Pour ne manquer aucune de ces actualités retrouvez les événements Printemps Culturel sur la page Facebook officielle du Printemps Culturel (lien ci-dessous). Enfin le 1er juin, Eric Pintus présentera son conte « Misère, misère », un événement que Valexplorer vous détaillera d'ici là.

X.V.



En prélude au festival des Agités du Mélange qui se tiendra à Fresnes sur Escaut du 14 au 16 juin, l'association Cap Escaut organise son traditionnel tremplin. 5 groupes ont été présélectionnés et devront convaincre le jury le 28 avril. Mais pas d'inquiétude, ils ont déjà fait le plus dur, car il n'y aura aucun perdant,...

A moins de 20 jours des Turbulentes, l'événement se prépare à Vieux-Condé et on vous sollicite pour que le festival se tienne les 3, 4, et 5 mai. En effet, deux compagnies lancent des appels à participation vers vous public, pour que vous les aidiez à présenter leurs spectacles. Valexplorer relaie ces appels communiqués par le...