Portrait de David Lethien, technicien des événements près de chez vous

22/04/2024

Avant de se rendre à Vieux-Condé pour les Turbulentes, nous vous proposons un tour en coulisse du spectacle vivant. Pour ce faire intéressons-nous à celui qui occupe actuellement le poste de régisseur général du Boulon : David Lethien. Outre son travail au CNAREP, il est depuis des années le monsieur technique du festival d'arts de la rue auprès d'une équipe de professionnels, et on le retrouve également dans le staff d'autres événements comme les Agités du Mélange ou derrière la création de l'Opéra Bus de Harmonia Sacra. Un homme généralement dans l'ombre, discret de nature, et qui pourtant est essentiel dans le tissu de la culture locale.

Travailler à la technique dans le monde du spectacle demande certaines qualités, « de la rigueur, et de l'organisation », c'est ainsi que Patrick, le frère de David Lethien définit son cadet. Nous avions sollicité Patrick avant de rencontrer David pour un entretien, car il nous fallait des éléments sur celui que beaucoup nous décrivaient comme étant discret. « Un faiseux et pas un diseux » comme on l'entendait. 

En près de 30 ans sa patte est là et reconnue : « il est redoutable de sérénité, il garde la tête froide derrière la console », nous dit Raf de Tante Adèle et la Famille. On aurait pu passer à côté de ce talent si il était resté sous les drapeaux pour y jouer de la trompette, instrument qu'il a pratiqué depuis ses 16 ans et son entrée au conservatoire de Valenciennes. Une étape essentielle de son parcours, car en étant musicien il connaît leurs attentes et leurs besoins.



« il est redoutable de sérénité, il garde la tête froide derrière la console »

David évoque ses débuts auprès de ses maîtres, notamment à la fin des années 90 avec Jean-Marie Herlaut qui fut pendant deux décennies directeur technique pour le Printemps Culturel, « une formation sur le tas », qui lui a permis d'aller postuler dans l'événementiel. Le réseau de la région et celui de la Belgique permettent de travailler avec les artistes qui s'y produisent en tournée ; ainsi il y a eu Pierre Bachelet qu'il a accompagné sur deux morceaux à la trompette, ou Gérard Lenorman pour qui David avait toujours une coupe de Champagne à disposition, jusque Dany Boon qu'il a suivi jusque son premier Olympia, le technicien dit s'être formé « coup par coup ». 

David ne s'en cache pas, il exerce un métier-passion. De ses parents qui étaient de l'association en charge du Boulon quand ce dernier était à l'espace Boris Vian, à son frère Patrick qui avant d'être gérant de bar à travaillé dans l'événementiel, jusque son réseau amical de musiciens et d'artistes, cet environnement lui fait dire « j'ai toujours baigné dedans ».

Belles Bretelles, Agités du Mélange, ou Turbulentes, les gros événements de l'arrondissement valenciennois ont bénéficié de son savoir-faire. Ne s'arrêtant pas un style ou une pratique en particulier, on retrouve également sa patte vers la musique baroque de Harmonia Sacra.

« Autour d'un verre avec Yannick Lemaire, il me dit : j'ai un bus pour toi ». Le président de l'association parlait évidemment de l'Opéra Bus, que David a aidé à concevoir et pour lequel il collabore toujours : « je suis habitué à travailler sur des Zénith, avec l'Opéra Bus c'est plus simple et surtout plus agréable, ça me change ».  

Le premier week-end de mai c'est comme chaque année à Vieux-Condé que vous retrouverez David Lethien. Un festival qu'il connaît bien, tout comme le Boulon qu'il suit depuis sa création, ainsi c'est sans détour qu'il parle d'une « belle et longue relation » en citant entre autres son rapport avec la directrice du CNAREP Virginie Foucault. C'est exactement le 2 novembre 2022 qu'il devint régisseur général du Boulon nous dit son profil LinkedIn. 

Une évolution naturelle car il a souvent collaboré avec son prédécesseur : « Gilles (Rufi) m'appelait régulièrement pour des coups de mains ». L'entraide, un volet important de son métier, car même si David ne travaille pas directement avec certains de ses homologues du valenciennois, il en parle comme un réseau soudé : « on se fait du prêt de matériel avec le Phénix par exemple, ou on se connaît et on se respecte comme pour France Ledieu de la MJC de St Saulve ».  

Ainsi consacrer un portrait à un technicien du spectacle vivant est un exercice difficile, tant David se présente comme une palette de talents parmi ses pairs. Aux Turbulentes, vous retrouverez David Lethien auprès de Laurent Martin, 18 techniciens, 14 agents des services techniques, et les élèves du CRAC de Lomme pour que le festival puisse être vu et entendu de vous public. Et les prochaines fois que vous irez à un concert de Tante Adèle et la Famille ou de l'Opéra Bus, ayez une pensée pour lui sans qui les notes ne vous parviendraient pas.

X.V.



Pour notre dernier focus en amont du Hainaut Belles Bretelles nous nous sommes entretenus avec Pierre-René Galet et Pierre-Alexandre Damez, respectivement président du club Léo Lagrange de Hergnies et coordinateur du festival. Avec eux nous avons évoqué le cru 2024 de l'événement qui se déroulera du 18 au 20 mai, en parlant tour à tour des...

Après avoir réuni plus de 2000 personnes en 2019 puis fait face aux restrictions sanitaires et autres conditions météorologiques capricieuses, l'association La Famille est fière de vous annoncer le retour de son festival Les Dimanches Alternatifs ! Réservez dès maintenant vos 18 et 19 mai prochains pour vous rendre au joli Parc de la Citadelle à...

Le Hainaut Belles Bretelles met un point d'honneur à offrir à son public des artistes qui montrent toute l'étendue de la pratique de l'accordéon. En trois jours vous aurez des chansons rythmées et sensibles, avec des thèmes universels ou même de société, et pour cette année un groupe compile tout ces aspects, il s'agit de Une Touche d'Optimisme....