L'intimité d'une vie d'amateurs d'arts avec la Collection H

19/05/2022

Faut-il encore le rappeler ? Le Musée Vivant des Enfants, la structure fresnoise dédiée à la pratique des arts pour les plus petits, a tout d'un grand. La dernière exposition intitulée La Collection H est là pour le rappeler. H comme hétéroclite, humaine, ou même historique, mais surtout H comme Heems, du nom du couple d'amateurs d'art qui partage ici sa collection privée. A ce nom de Heems, deux prénoms viennent s'y accoler, celui de Patrice, fondateur du MVE, et Christine son épouse. A eux deux, ils partagent des dizaines de pièces, le témoignage d'une vie d'amateurs d'arts plastiques, qui correspondrait à s'y méprendre avec les 20 ans qui viennent de s'écouler pour la structure.

La vocation première du MVE est d'initier les plus jeunes aux pratiques artistiques, en leur permettant la rencontre avec des artistes confirmés, aux techniques variées allant de la peinture à la photographie. De par son concept et la promiscuité de ses murs, ceux qui pratiquent le lieu vous parleront d'une ambiance familiale, voire intime, expression d'une volonté de démocratisation des arts. Lorsque les dirigeants du MVE ont voulu marquer le coup des deux décennies d'existence, la crise sanitaire est venue chambouler ces plans. Nous voilà dans un monde d'après, et d'après eux la meilleure façon de se replonger dans ces vingt ans de souvenirs était d'aller puiser dans la collection personnelle du fondateur du lieu et de son épouse, en l'occurrence Patrice et Christine Heems. Pour bien faire le lien avec cette intimité évoquée précédemment, le petit musée de la rue Pasteur à Fresnes sur Escaut devient jusqu'au 29 mai un grand lieu d'exposition, transformé pour l'occasion en une version imagée de l'intérieur du couple.


Publicité partenaire
Publicité partenaire

La scénographie imaginée dans les sous-sols de l'ancienne brasserie évoque un intérieur, de l'entrée au salon, jusqu'au petit carré de verdure de la cour, « sans la chambre à coucher, on leur laisse ce petit coin à eux », s'en amuse Régis Marie du MVE, à l'origine de cette mise en scène. Sur les panneaux faisant office de murs, entre porte-manteaux, table et fauteuil, on y trouve les dizaines d'œuvres qui composent l'exposition. Un véritable who's who des artistes ayant collaboré avec le MVE, auxquels s'ajoutent d'autres pièces acquises par le couple. Lors du vernissage, les artistes étaient représentés par leurs travaux, et certains étaient même venus en personne pour découvrir cet ensemble. Ainsi, Laurent Mascart, nous a confié être agréablement surpris par cet ensemble et sa diversité : « c'est vivant, ça colle au Musée Vivant des Enfants », dit-il naturellement.  

En bon hôte, Patrice nous fait la visite : « on joue à qui reconnaît quoi ? ». Il dit s'énerver de ces graveurs qui maîtrisent leur technique, et repense au contexte dans lesquels il a obtenu certaines pièces, « celle-ci est de 1984, toute une vie ». D'autres souvenirs sont replacés dans leur contexte, d'un cambriolage de son domicile où un tableau fut saccagé, à des moments plus heureux comme son mariage et cette toile offerte par Frédéric Cresson. C'est tous ces bouts de vies qui constituent cette collection, une immersion qui fait dire à Antonio Buondelmonte que c'est « comme une télé réalité ». On y trouve des plasticiens amis, d'autres sont même des membres de sa famille avec des pièces créées par le fils, la tante, et la propre mère de Patrice Heems. D'autres noms émérites composent cet ensemble comme l'illustre Pierre Alechinsky, la fierté locale Lucien Jonas, ou même ce cliché de François Cavanna par Patricia Méaille. Le vernissage ressemblait à une fête où les proches étaient tous conviés, au détour d'une allée on tombait sur Jessika Laranjo, Dorothée Péry, et même Christophe Deneuville, « un des pères fondateurs du musée avec Didier Meurot et Luc Coppin » , selon Patrice qui évoque ce souvenir : « un soir nous discutions dans sa voiture de la nécessité d'avoir un lieu d'art pour les enfants, et vingt ans plus tard nous y sommes ».

La Collection H est plus qu'une exposition, c'est un ensemble qui rend grâce à l'appellation musée de la structure de Fresnes sur Escaut. Un moment d'immersion pensé comme une invitation dans l'intimité d'un couple d'amateurs d'arts plastiques, une richesse qui évoque tous ces moments d'une vie. « Chez nous, il ne reste que des clous sur nos murs », s'en amuse Christine Heems. Ne manquez pas cette exposition à voir jusqu'au 29 mai, dans ce MVE qui ressemble plus que jamais à une maison.

  • La liste des artistes exposés:

Pierre Alechinsky, Caroline Bartal, Benjamin Bassimon, Majhoub Ben Bella, Fanny Bizien, Antonio Buondelmonte, Sylvain Bureau,Titi Bergèse, Claude Cattelain, Paul Chamard, Frédéric Cresson, Jean Marc Crinier, Capucine Desoomers, Olivier Despicht, Marie-Noëlle Deverre, Gérard Duchêne, Emmanuelle Flomet, Nathalie Grall, Christine Guichardon, Vincent Heems, Sébastien Hildebrand, Ségolène Hochart, Knapfla, Hugo Laruelle, Clément Lessaffre, Maurice Maillard, David Mostacci, Sylvie Matgossian, Régis Marie, Laurent Mascart, Laurence Médori, Philippe Mohlitz, Vincent Moreau, Mr Voul, Hélène Nué, Agnès Pain, Marie Paule Pain, Dorothée Péry, Emilie Picavet, Jérome Progin, San Miguel, Caroline Solievna, Dominique Spiessert, Jean Jacques Tachdjian, Anne Touquet, Sarah Salhi, JP Riff, Jessika Laranjo, Jean Michel Uyttersprot, Cédric Verlynde, Virginie Verlynde,Françoise Roullier, Yann Kempen, Stéphanie Mozon Chauvat, Lucien Jonas, Patricia Méaille et David Oppenheim


X.V.


On pensait que le concert du 12 juillet à Bellignies serait la dernière date annoncée par Tante Adèle et la Famille avant les vacances. C'est mal connaître les compères en kilt qui nous réservent des surprises. En effet, on apprend que le groupe se produira à la Fête de l'Huma le 14 septembre, et un bus est affrété pour...

La librairie Les Yeux qui Pétillent lance son premier prix littéraire qui vise à récompenser un roman francophone. Un appel est lancé pour constituer un jury, 6 personnes seront retenues parmi les candidatures. Comment postuler et quel est le calendrier mis en place ? Valexplorer vous dit tout sur cette initiative.

Voilà déjà 5 ans que l'équipe de La Barjo réhabilite l'ancienne brasserie Mochez de Onnaing. Parmi les objectifs du lieu, il y a cette envie de monter un centre d'arts. Ce travail de longue haleine touche bientôt à son but, pour ce faire il reste des aménagements de menuiserie, et enfin l'inauguration pourra se faire le 7 septembre....