Le Phénix donne à toucher et à entendre pour être encore plus inclusif

27/11/2023

Le public d'un lieu de culture serait à l'image de la société, riche de sa variété de personnes, avec chacun ses besoins et ses attentes. Au Phénix on a compris cette diversité, et une réflexion a été menée pour faire de l'inclusivité un des moteurs de l'ouverture de la scène nationale de Valenciennes. Pour symboliser cette démarche, des maquettes où l'on peut littéralement toucher du bout du doigt la structure écarlate du boulevard Harpignies ont été élaborées, et une journée dédiée à la thématique de l'inclusif se déroulera le samedi 2 décembre.

Savez-vous que dorénavant on peut dire Phénix en langue des signes ? C'est une combinaison de la lettre P faite avec votre index et majeur en ciseaux, répété sur les deux mains, et associé au mot oiseau quand les deux mains se croisent et évoquent des ailes. Ce geste a été pensé par les personnes malentendantes et l'association Val'Signes lors des échanges avec le personnel de la scène nationale, des moments où étaient mis en pratique la volonté d'inclusivité de la structure valenciennoise. 

« C'est un travail avec les partenaires et le public, pour répondre à une pluralité des besoins », explique Julien Carrel, secrétaire général du Phénix. Des actions qui sont menées depuis des années, on se souvient du label S3A décerné par l'APEI en 2017, ou plus récemment de la participation d'enfants pris en charge par l'IME de Denain lors d'un projet sur la danse.



Plus récemment, ce sont des personnes malvoyantes qui sont venues assister au spectacle le Cycle de l'absurde en mai dernier. Le groupe a pu découvrir les dispositifs mis à disposition pour faciliter leur appréciation de la création, parmi ceux-ci un rendez-vous sur la scène pour comprendre sa scénographie, et lors de la représentation bénéficier d'un système d'audio-description. Jocelyne qui a pu bénéficier de ces aides témoigne dans un document vidéo : « il y a des détails qui m'échappent et qui ont leur importance dans la compréhension du sujet », l'objectif de ces accompagnements est de palier à ce manque de contexte. 

Isabelle L'Herminé de l'association Val'Signe témoigne de la nécessité de ces aides pour le public malentendant, et de l'exclusion à l'art que pouvait générer le handicap, ainsi en parlant du théâtre elle témoigne : « on s'est rendu compte que c'est un milieu qu'il ne connaissait pas ». Un fossé qui tend à être comblé avec notamment des visites du lieu en langue des signes et surtout l'organisation deux fois par mois du café signes au bar de l'entrée du Phénix.

Ces démarches mènent vers une nouvelle étape de l'ouverture à l'inclusivité le samedi 2 décembre. Un programme ouvert à tous pour une journée axée sur les activités de la scène nationale, avec des ateliers théâtre et danse, des visites notamment en langue des signes, et la présentation au grand public d'une maquette tactile. 

Cette dernière a déjà été testée par des groupes en avant-première et présentée récemment à la presse, une des dix produites tout du moins. D'un format boite à chaussures, elle est constituée entre autres d'une reproduction en coupe du lieu, où les espaces ont été pensés pour que vos doigts aillent où le regard de certains ne saurait se poser. Tout est pensé en détail, comme l'aménagement du grand théâtre avec sa fosse ouverte ou fermée, les différents étages, l'accueil et son rez-de-chaussée, et même les fabriques. 

Cette maquette est complétée par un plan en relief de Valenciennes où on situe le Phénix sur les boulevard de la ville avec comme points de repère la gare, l'Escaut, ou le parc de la Rhonelle. Une autre reproduction du Phénix explique sa forme extérieur, « les non-voyants nous disent que ça ressemble à une chaussure », s'en amuse Aymelle Saï attachée aux relations avec le public et qui désormais à son nom en langue des signes, un geste qui évoque à la fois la forme de ses lunettes et le théâtre.

« La nécessité était de pouvoir garder une échelle où les doigts rentrent », nous dit Maud Anginieur également en charge des relations avec le public. Elle insiste sur le fait que ces « boites à chaussures transportables » sont destinées à divers publics, malvoyants ou pas, « on les emmènent facilement auprès des scolaires », une fois de plus le Phénix provoque la rencontre. 

Ces maquettes et les dispositifs d'accueil résultent d'une aide apportée par la DRAC, et elles furent réalisées en bois avec plusieurs parties individuelles assemblées par Rémi Defournas, conférencier et audio-descripteur. Les maquettes tactiles réalisées par ses soins pour le Phénix s'inscrivent dans sa production qui comprend d'autres lieux de culture tels l'opéra de Dijon ou le Palais des Papes du festival d'Avignon.

La journée inclusive autour du théâtre et de la danse du samedi 2 décembre est ouvert à tous dès 8 ans, et gratuite sur réservation à l'adresse billetterie@lephenix.fr

X.V. 



Avec le Rebellion Tour, Taste of Mind met tout son savoir-faire dans l'organisation d'un événement fort de cet hiver. Après de nombreuses collaboration avec la FLAC ou la MJC de St Saulve, l'association passe ici un cap avec un rendez-vous qui confirme que le valenciennois est un territoire propice à la diffusion du genre punk hardcore. C'est...

Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...