Le monde de la culture rend hommage à Rémy Kostrzewa

05/03/2024

Dimanche 3 mars s'est éteint à 62 ans Rémy Kostrzewa. Un nom et une personnalité qui résonnent auprès des amateurs de culture dans le valenciennois, de Raismes à Douchy les mines, on pleure celui qui était engagé sur plusieurs fronts pour que les arts se propagent, et aillent vers chacun. Valexplorer compile ici les témoignages qui ont suivi suite à l'annonce de la disparition de Rémy.

« Il était fidèle chaque année au rendez-vous du Raismes Fest, c'était sacré pour lui », peut-on lire sur la page Facebook officielle du festival de musique métal. Rémy Kostrzewa fut l'un des moteurs de l'événement raismois, en étant d'une part un des fondateurs avec Jean-Philippe Sienkiewicz, ensuite trésorier, et de par sa fonction de d'employé du service culturel de la ville de Raismes, il faisait naturellement le lien entre la commune et l'association en charge du festival. 

Des bribes de vies qui en disent beaucoup sur son investissement vers la culture, Rémy le faisait aussi bien au niveau professionnel que sur son temps libre. « Si on connaît Raismes et qu'on y va c'est grâce à des personnes comme lui », peut-on lire en témoignage sur les réseaux sociaux, un bel hommage pour celui qui pensait que les arts étaient un moteur de rayonnement, humain et géographique.

Quand les gens parlent de Rémy, c'est évidemment en évoquant son engagement, mais aussi son audace. Ainsi Philippe Delory, actuel président de l'association en charge du Raismes Fest se souvient d'une intervention du groupe Rozz lorsqu'il était directeur de l'établissement Anne Godeau : « on a quand même réussi à organiser un concert de hard rock dans une école élémentaire ». Un des nombreux témoignages qui arrivent en ligne, d'anonymes mais également d'artistes en tous genres qui ont côtoyé Rémy à l'instar du dessinateur de Bandes-dessinées Michel Janvier.

Outre son implication sur Raismes, on retrouve aussi l'empreinte de Rémy Kostrzewa dans l'association du Printemps Culturel. L'organisme de plus de 40 ans œuvre sur la culture dans l'ensemble du grand valenciennois, et Rémy était membre de son conseil d'administration. C'est par un communiqué sur les réseaux sociaux qu'un hommage lui est rendu, où on peut lire : « il a été pendant de longues années la cheville ouvrière d'une politique culturelle ambitieuse et visant le plus grand nombre ».

Les obsèques de Rémy Kostrzewa se tiendront le vendredi 8 mars au crématorium de Beuvrages. Valexplorer se joint dans cette épreuve à travers cet hommage à sa famille et ses proches.

X.V.


On pensait que le concert du 12 juillet à Bellignies serait la dernière date annoncée par Tante Adèle et la Famille avant les vacances. C'est mal connaître les compères en kilt qui nous réservent des surprises. En effet, on apprend que le groupe se produira à la Fête de l'Huma le 14 septembre, et un bus est affrété pour...

La librairie Les Yeux qui Pétillent lance son premier prix littéraire qui vise à récompenser un roman francophone. Un appel est lancé pour constituer un jury, 6 personnes seront retenues parmi les candidatures. Comment postuler et quel est le calendrier mis en place ? Valexplorer vous dit tout sur cette initiative.

Voilà déjà 5 ans que l'équipe de La Barjo réhabilite l'ancienne brasserie Mochez de Onnaing. Parmi les objectifs du lieu, il y a cette envie de monter un centre d'arts. Ce travail de longue haleine touche bientôt à son but, pour ce faire il reste des aménagements de menuiserie, et enfin l'inauguration pourra se faire le 7 septembre....