La poésie comme un lien entre les personnes selon Julien Bucci

21/03/2024

Comme chaque année c'est le retour du Printemps des Poètes, et pour cette édition nous avons décidé de consacrer un focus à Julien Bucci et ses amis de la compagnie Home Théâtre. Du serveur vocal, à ses actions de proximité, jusqu'au catch, Julien est animé d'une passion pour la poésie, et de son partage parfois cocasse mais toujours dans l'envie de le rendre accessible. Avec lui les vers sont au cœur du quotidien, avec une attention apportée au rapport aux mots, sans fioriture et qui vont à l'essentiel. Portrait de ce passionné en vers et pour tous.

Photo: © Frédéric Ruffin
Photo: © Frédéric Ruffin

« Poésie à tous les étages » selon le credo de la compagnie Home Théâtre. Une philosophie qui exprime la volonté de ses membres et de son créateur Julien Bucci. Arrivé dans le Nord il y a 15 ans, celui qui endosse les casquettes d'auteur ou même d'acteur dit avoir trouvé dans la région un terrain propice à sa pratique et sa vision : « il y a ici une acuité culturelle, une histoire et un tissage dense ». 

Tout un contexte qui a su plaire à Julien, lui qui envisage son art comme l'affaire de tous, « j'ai créé la compagnie en 2008 avec l'envie d'une recherche constante de proximité, de bienveillance et de convivialité ». En somme pour Julien, la poésie doit être un lien entre les personnes, et ne plus véhiculer l'image d'un art élitiste, ou comme il le dit « l'extraire de sa clandestinité ».



Johan Grzelczyk, directeur de projets pour le Printemps Culturel, et lui même poète dit de Julien Bucci qu'il pratique une « valorisation de l'écriture poétique à l'oral ». Une définition qui ravit l'intéressé, et qui rejoint son envie d'avoir une « écriture très liée au corps ». 

Une affirmation qui nous renvoie à l'une des pratiques de Julien en milieu hospitalier et ses services de soins palliatifs, « c'est là que j'ai passé le cap d'écrire pour moi-même », dit-il de sa vision de partage de mots et d'émotions envers les patients. Selon lui, même à la fin de notre existence, un verbe doit être mis en avant : aller, avec ce leitmotiv : « tant qu'il y a de la vie, ça va ». Des récits dynamiques, un champ lexical dédié à l'action, et des écrits qui peuvent appartenir à chacun, une méthode où l'optimisme rencontre la sémantique, « une écriture en phase avec mes valeurs ».

"L'accès est pour moi un dogme, et là où je vais je m'intéresse plus au public qu'au lieu"

Pour Julien, si on demande au public de faire un effort vers la culture, ceux qui la pratique doivent aussi y mettre du leur, « l'accessibilité doit se faire de toute part » dit-il en nous présentant ses ouvrages où tout est pensé jusque dans la police pour ne freiner personne. Même philosophie quand il se présente en tant que lecteur ou acteur, « l'accès est pour moi un dogme, et là où je vais je m'intéresse plus au public qu'au lieu ». 

Une pratique tout terrain, des hôpitaux jusqu'aux médiathèques, avec une certitude : « l'art est un vecteur de lien ». Un exemple concret avec le catch poétique, une « performance qui devient collective, cathartique, enflammée » où Julien incarne Dark Fire dans une joute verbale avec en face de lui Coline Marescaux alias Belladonne. A travers ce concept, les catcheurs s'affrontent dans une série d'épreuves dites de « haute voltige » comme lire un poème le plus vite possible, ou porter un poème avec le plus d'intensité sonore, avec le public en juge de leur prestation.  

Les poèmes lus lors du catch poétique sont extraits du SVP pour Service Vocal Poétique. Une idée née lors du premier confinement, « dans un premier temps inspiré des plateformes doctolib », qui en est en 2024 à sa cinquième mouture. Le SVP fait le lien entre les gens et la poésie, avec un geste aussi simple qu'un coup de fil, à l'autre bout du combiné un serveur sur lequel vous choisissez à la carte poètes et leurs textes récités. 

Toutes ces actions et bien plus encore sont détaillées sur le site officiel de la compagnie Home Théâtre (lien ci-dessous) et pourraient être résumées par Julien Bucci en ces termes : « laisses-moi te convaincre que la poésie pourrait te plaire ».  

X.V.


Catch poétique à la médiathèque Le Quai



En prélude au festival des Agités du Mélange qui se tiendra à Fresnes sur Escaut du 14 au 16 juin, l'association Cap Escaut organise son traditionnel tremplin. 5 groupes ont été présélectionnés et devront convaincre le jury le 28 avril. Mais pas d'inquiétude, ils ont déjà fait le plus dur, car il n'y aura aucun perdant,...

A moins de 20 jours des Turbulentes, l'événement se prépare à Vieux-Condé et on vous sollicite pour que le festival se tienne les 3, 4, et 5 mai. En effet, deux compagnies lancent des appels à participation vers vous public, pour que vous les aidiez à présenter leurs spectacles. Valexplorer relaie ces appels communiqués par le...