La musique coule à flots avec le Pian0 du lac à Denain

29/06/2022

Ces jeudi 30 juin et vendredi 1er juillet, Denain accueillera la tournée du PianO du lac. Une opération européenne qui allie musique et prestation en extérieur, qui fut déjà de passage dans notre région précédemment, mais ne s'est jamais arrêtée dans la ville de Jules Mousseron. C'est loin d'être un détail pour Cécile Wouters, pianiste de l'ensemble qui vient se produire au parc Emile Zola, en effet elle est denaisienne d'origine, et la musicienne est très heureuse de pouvoir venir jouer près de sa famille et ses amis. Une expérience de partage, où la musique fait le pont avec les nombreux patrimoines culturels de notre région.

C'est sur le plan d'eau du parc Émile Zola que viendra flotter le Catapian0, un catamaran avec parquet sur lequel est posé un piano à queue. Non, ce n'était pas le radeau de la méduse ce bateau, mais il naviguait tout de même peinard au grès des courants et des notes de ses passagers. Un équipage composé de Aëla Gourvennec, violoncelliste originaire de Douai, et Marie Séguier, flûtiste et chanteuse lilloise, et à la barre ou plutôt aux touches on retrouve Cécile Wouters. « je suis vraiment très contente de venir jouer à Denain, c'était même le but », dit la pianiste, satisfaite. En effet, le spectacle présenté intitulé Bètchète tente de réunir certains éléments de notre « identité régionale », selon Cécile. Comprenez une partie de l'héritage culturel du Nord, et du valenciennois en particulier, riche des personnes qui y ont travaillé. « Belges, italiens polonais, etc. Je veux montrer cette richesse de ceux qui sont venus pour les mines. Il y a cette envie de parler des travailleurs à travers la musique ».



Cécile Wouters est partie du constat que les traditions auraient tendance à se perdre : « à jouer dans d'autres régions je découvrais leur patrimoine, j'ai voulu retrouver notre répertoire que je ne connaissais pas ». Elle a donc procédé à un collectage, c'est à dire une recherche de danses et de chants, « pour que ça ne se perde pas ». De cette recherche, elle a ensuite travaillé avec ses compères pour trouver les arrangements qui donneront le spectacle Bètchète. « Frais et léger », voilà comment Cécile décrit l'ensemble de morceaux, qui ira du traditionnel jusque Chopin, « qui était franco-polonais », nous rappelle-t-elle à juste titre.  

Sur le fait de jouer sur l'eau, Cécile Wouters n'en démord pas : « c'est une sensation particulière. C'est aussi un dispositif que j'aime beaucoup, on est là à partager entre copains sur l'embarcation ». Et sur la rive, il y a vous public, « on l'embarque avec nous », la musicienne assume le jeu de mot. Elle y voit surtout deux opportunités, tout d'abord le fait d'amener la musique dans des lieux où elle n'a pas vocation à se produire, et enfin de proposer une formule au plus près des gens.

Il y a un sentiment de liberté qui se dégage du principe du PianO du lac. Symbolisé par la bande d'amis musiciens qui traversent la région en caravane, mais également dans le rapport au public. « On demande 12€ par spectateurs, certains peuvent mettre plus et nous les remercions, on trouve une sorte de solidarité, un équilibre, dans ce prix conseillé ». Réservation conseillée au lien ci-dessous.

X.V.


Les Agités du Mélange vous connaissez, c'est ce festival basé à Fresnes sur Escaut qui pratique un véritable esprit d'éclectisme en proposant musiques et arts plastiques, expos et ateliers, où on se dépense et même on prend le temps de se détendre. Le principe est acquis, mais attention aucune édition ne ressemble à une autre, c'est pourquoi nous...

A l'H du Siège les 14 et 15 juin sont annoncés rencontres, ouverture d'atelier, et évidemment visites d'expositions. Un programme comprenant une mise en lumière des plasticiens qui sont suivis par la structure valenciennoise, à divers étapes de leur pratique.

Les arts plastiques sont une des pierres angulaires du festival des Agités du Mélange, et à Fresnes sur Escaut deux lieux symbolisent l'attachement à cette pratique avec le Musée Vivant des Enfants et le QuARTier. C'est sur le site de ce dernier que se sont tenues les premières éditions du festival, pour que les visiteurs puissent passer...