Jeu, scène et match pour l'improvisation

14/10/2021

Les matchs d'improvisation de la ligue des Dis Leur de Rire sont de retour. Avec une date ce 30 octobre à la maison des associations de Valenciennes, et d'autres d'ores et déjà programmées jusqu'au printemps. A cette occasion, nous nous sommes entretenus avec Thomas Gobert, le président de l'association, pour évoquer ces futurs rendez-vous, l'évolution de la troupe, et ces petits réflexes scénique qu'il a fallut réapprendre après les parenthèses confinements.

Photo: Sténia Leleux
Photo: Sténia Leleux

Après une « mini-reprise » il y a un an, écourtée par les règles sanitaires imposées à ce moment, les Dis Leur de Rire signent un retour officiel avec une toute nouvelle actualité. « Il y a eu tout un travail pour relancer l'association », nous dit son président Thomas Gobert. Première étape : le recrutement, et une première satisfaction : « on plafonnait à 20 membres et on a pris l'inscription d'un vingt-et-unième », tout cela en attente de confirmation de nouveaux adhérents. C'est donc une ligue renouvelée qui débute cette saison automnale. Parmi les derniers arrivants, un adolescent de 16 ans qui devient le deuxième du groupe de cette tranche d'âge, et surtout quelques femmes de plus, « ce qui nous permettra de mieux se tenir aux parités voulues lors des matchs d'improvisation ».

Ce sang neuf a un autre avantage nous explique Thomas : « cela ouvre notre palette de références humoristique. Certains ont comme culture la télé ou certains films, d'autres Youtube, on gagne en variété ». Et même si les nouveaux n'ont pas assez d'expérience pour déjà participer aux matchs, le format La Roue de l'impro qui se tiendra en juin 2022 à la maison des associations de Valenciennes leur permettra de pouvoir fouler les planches, assure Thomas. A ce propos, si vous n'êtes pas familier avec le concept, c'est une parodie de jeu télé où une roue est tournée et impose des thèmes et situations aux intervenants. Le tout est entrecoupé de sketchs vidéo, et animé par Victoria, playmate interprétée par un homme. « On garde cette formule qui a fait ses preuves en guise de spectacle de fin d'année », explique le président.

En attendant juin, des matchs d'impro seront à venir près de chez vous comme à la MJC Espace Athéna de Saint Saulve les 4 décembre et 30 avril, et d'autres se tiendront en extérieur de l'autre côté de la Belgique à Mouscron et à Dour. Pour les DLDR, la véritable reprise fut à Baisieux ce 1er octobre lorsqu'ils ont répondu à l'invitation des SNPJ. Un soulagement de pouvoir reprendre cette activité, et une satisfaction de découvrir une autre ligue. Car Thomas l'admet, ces moments présentées comme une compétition sont en fait l'occasion de nouvelles rencontres, et sans le vouloir il fait un jeu de mot très à propos : « avec eux on a matché ».

Comme pour tout, l'improvisation repose sur la pratique et certains automatismes, et le manque d'entraînement a eu des conséquences. C'est un effet négatif des périodes de confinement ou comme l'explique Thomas : « on s'est aperçu que certains réflexes étaient perdus. Par exemple on travaille la capacité à se mettre dans la peau d'un personnage, avec la posture, les voix, etc. Et le manque d'entraînement nous a montré que tout cela n'était pas acquis définitivement ». Ainsi plus d'un nouveau défi en chantier pour les DLDR, reprendre les bonnes habitudes, entraîner les nouvelles recrues, et se tenir prêt pour vous faire rire lors des prochains matchs à venir.

X.V.


Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...