Jankowski père et fils à la baguette et au piano pour le concert de l'harmonie de Valenciennes

26/05/2023

Le concert d'été de l'harmonie de Valenciennes se tiendra le dimanche 4 juin au Phénix. Un événement exceptionnel et gratuit autour de l'œuvre phare de George Gershwin : Rhapsody in Blue. Sur scène, vous retrouverez une soixantaine de musiciens, aux côtés des solistes Joë Christophe et Adrien Delattre à la clarinette, ainsi que Charles Jankowski au Piano. Cet ensemble sera dirigé par Jean-François Vandeselaere et Maurice Jankowski. Oui vous avez bien lu, Charles et Maurice partagent le même nom de famille, et c'est loin d'être un hasard car ils sont respectivement père et fils. Une configuration inédite pour les deux qui ne se sont jamais produits ensemble.

Charles et Maurice Jankowski
Charles et Maurice Jankowski

Charles Jankowski est un nom qui parle aux lecteurs de Valexplorer, que ce soit pour son projet Chopinspiration ou pour les soirées jazz de Cap Escaut, qui se déroulaient au Tandem et qui ont trouvé un nouveau pied à terre chez OSCAAR à Marly. Son père Maurice, est moins connu. 

Originaire de l'Est de la France, c'est en voyant passer les fanfares dans son village qu'il eut une révélation : « je veux faire de la trompette ». Une envie qui s'est transformée en profession, après s'être formé aux conservatoires de Metz et Paris, il arriva sur Valenciennes au milieu des années 80. Depuis près de 20 ans, il est à la direction de l'harmonie de Valenciennes, « une des très bonnes de la région », dit-il avec fierté, « c'est valorisant de diriger de bons musiciens, et j'essaie d'apporter ma pierre à l'édifice d'une grande histoire qui dure depuis 200 ans ».




Lorsque Maurice eut l'idée de présenter Rhapsody in Blue de Gershwin à l'occasion d'un concert de l'harmonie au Phénix, il proposa l'idée à son fils pianiste : « et il m'a tout de suite dit que ça lui plairait de vivre cette aventure ». Une pièce que Charles connaît pour l'avoir déjà joué plusieurs fois, dont à Düren en Allemagne dernièrement. « Rhapsody in Blue a d'intéressant que Gershwin a voulu créer une œuvre classique américaine, en y introduisant des éléments typiques de sa culture comme le jazz », Charles en parle comme le passionné du genre qu'on connaît. 


On pourrait penser que le lien du sang aurait amener les deux hommes à travailler ensemble à différentes reprises, mais ce n'est pas le cas, « j'ai fait un stage de trompette en Ardeche où Charles accompagnait les élèves », Maurice pioche dans ses souvenirs les rares fois où il a collaboré avec son fils, « chacun a ses obligations ». C'est ainsi que pour la date du 4 juin, Charles ne s'en cache pas, elle sera exceptionnelle et dit qu'il l'appréhende « avec beaucoup d'émotion ».


Ce concert était prévu depuis plus de trois ans, pas besoin de faire le calcul cela nous ramène en 2020, et vous comprenez aisément le contexte qui a amené ce report. Un autre facteur qui a repoussé cette prestation était la volonté d'avoir Joë Christophe à la clarinette, « le valenciennois est riche de ses solistes », insiste Maurice, « et il est un de ses représentants, lauréat de nombreux prix comme du concours ARD de Munich, le summum ! ».

En tout c'est plus de 60 musiciens solistes et membres de l'harmonie qui se produiront, représentants de toutes les familles, de la harpe aux percussions jusqu'aux instruments à vent. 

Photo: © Jean-Marc Deltombe
Photo: © Jean-Marc Deltombe

Maurice et Charles ne se mettent pas la pression pour cette collaboration inédite père et fils, « on aura le trac habituel de tous les concerts », disent-ils d'une seule voix. Mais il est certain que cette configuration ne les laisse pas indifférents, chacun est fier du parcours de l'autre, et ils le confirment lors de l'entretien qu'ils nous ont accordé, « je ferai pour qu'il s'en sorte bien, après tout c'est lui le soliste », dit Maurice sous l'œil complice de Charles. Même si leur famille est éparpillée sur toute la France, c'est celle des mélomanes qu'ils invitent à les rejoindre au Phénix : « une des plus belles salles du valenciennois, et c'est gratuit. Si avec tout ça on ne remplit pas ». 

Ce concert s'inscrit dans un riche calendrier de juin du conservatoire qui comprend récitals, masterclasses, ou journée portes ouvertes, programme complet à retrouver aux liens ci-dessous.

X.V.



Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...

Muriel Verstichel est ce genre de personne qui vit ses passions en les partageant. Véritable touche-à-tout, elle est connue pour être tour-à-tour plasticienne, engagée dans le monde associatif, et également femme de lettres. C'est sur ce dernier aspect de sa personnalité que nous allons nous arrêter à l'occasion de l'article que nous...