HBB23 : « Pas de bénévoles, pas de festival », nous dit Bruno

22/05/2023

C'est près de 150 bénévoles qui permettent la bonne tenue du Hainaut Belles Bretelles. Certains travaillent avant et après le festival, d'autres sont sur le site pour vous servir aux différents stands, alors que d'autres s'occupent de la scène et des musiciens. Parmi cet ensemble on retrouve Bruno, vous ne le verrez pas car il est à l'arrière au bar des artistes, son endroit préféré où il vit les instants cachés de l'événement. C'est à travers lui que nous consacrons cet article dédié à tous ceux qui donnent de leur temps pour que le HBB puisse se tenir.

Voilà 11 ans que Bruno est investi dans le Hainaut Belles Bretelles, il y est arrivé avec une véritable envie d'aider à la bonne tenue de l'événement, « au départ c'est Yves (ndlr : Fagot, précédent président du Club Léo Lagrange) qui m'a demandé d'assurer l'entrée du catering. Depuis j'y suis toujours mais en tant que responsable du bar des artistes ». 

Une place que Bruno affectionne particulièrement, car si le festival est connu pour son ambiance et sa variété, dites-vous qu'à l'arrière de la scène c'est tout aussi vivant. C'est facile à imaginer : prenez des dizaines de musiciens, avec leurs instruments qui n'ont pas besoin d'être branchés, de l'accordéon évidemment mais également des guitares, trompettes, ou clarinettes, ajoutez-y un bar et l'ambiance se crée d'elle-même.  



Si il y a bien un air que Bruno a en tête, c'est celui de la chanson Léo des VRP, « tous les musiciens la connaissent, chaque année ils la reprennent en chœur ». Des notes qui ont même inspiré la bénévole Sandrine qui l'a adapté avec ses propres paroles, « on les a noté, il faudrait les retrouver », lance Bruno à Pierre-René Galet actuel président du club de Hergnies.

 Pour l'épauler au bar, Bruno peut compter sur d'autres personnes investies, avec entre autres Anthony ou Benjamin surnommé amicalement Grenouille, un des « loulous » venus du centre de Cerfontaine de Peruwelz, établissement de soutien aux personnes handicapées dont les bénéficiaires sont devenus des habitués incontournables de l'aide apportée au festival. « Ils sont formidables et très investis », Bruno dit ce que beaucoup pensent.

Bruno, Benjamin "Grenouille", et Anthony au bar artistes - Photo: © Arnaud Crispeels
Bruno, Benjamin "Grenouille", et Anthony au bar artistes - Photo: © Arnaud Crispeels
Bruno et Lily White
Bruno et Lily White

Entre Bruno et l'accordéon, c'est une destinée qui le rend inséparable de l'instrument. Son grand oncle était chef d'harmonie et le pratiquait, il nous sort une photo de lui enfant où il en tient un entre les mains, il évoque ses souvenirs de vacances quand il se gare par hasard devant une fabrique, et quand il chercha une maison à acheter c'est l'ancien domicile de la vedette du genre Lily White qu'on lui proposa. 


Tout cela l'amuse forcément, « jusque mes enfants qui s'en moquent ». Mais qu'importe, il le sait : avec le Hainaut Belles Bretelles, lui et les autres bénévoles ont rempli une mission : « on l'a déringardisé. L'accordéon ce n'est pas que de la musette, on en propose aussi, et également tous les autres genres de musiques qui l'utilisent ».

Un véritable investissement pour le HBB, qui lui rend bien. En effet, c'est lors d'un festival qu'il rencontra sa compagne qui partage sa vie désormais, celle qu'on surnomme Jess. Même si cette dernière préfère discrète, elle n'en reste pas moins un élément prépondérant dans la mécanique de l'événement. « Elle s'occupe de gérer les bénévoles », explique Bruno, « elle reçoit leurs inscriptions, et ensuite les place sur les différents pôles. Elle a un tableau grand comme ça », dit-il en prenant comme échelle deux tables de café.

Outre le bar des artistes, il travaille aussi en amont dans le groupe qui s'occupe de la programmation, il cite entre autres Joëlle qui l'aide dans cette tâche, et pense à d'autres noms en sachant qu'il va forcément en oublier sur les 150 impliqués : « il y a Kuro à l'accueil des musiciens, Franck qui a un rôle important derrière la scène, Michel qui est investi tout du long de l'année, Dominique à la communication, ou Jean-Michel et Séverine qui sont investis dans d'autres festivals comme les Turbulentes ou les Agités du Mélange et qui prennent le temps de travailler avec nous ». Il s'excuse d'avance pour tous ceux qui ne sont pas cités.

« Pas de bénévoles, pas de festival », insiste Bruno. C'est en partie grâce à eux, et aux financements des partenaires que le HBB est toujours gratuit pour les visiteurs. 

A l'heure où nous publions cet article, Bruno est dans les starting blocs, prêt à remplir sa mission, il pense forcément à tous les groupes à accueillir, et ses heures passées derrière le bar à les servir, pour recevoir comme récompense des souvenirs en pagaille et des airs d'accordéon plein la tête.

X.V.



L'actualité musicale de l'été à Valenciennes ne concerne pas que la venue d'un DJ à la réputation mondiale à l'occasion des célébrations de la fête nationale. En effet, les premières annonces concernant le 21 juin arrivent, et les amateurs de rock, métal, et autres punk hardcore seront ravis. Deux affiches circulent sur les réseaux sociaux, une...

Plus qu'un mois à attendre avant l'édition 2024 du Hainaut Belles Bretelles. Afin de patienter jusqu'aux 18, 19, et 20 mai prochains, le club Léo Lagrange de Hergnies vous invite pour se réunir autour de ses escales. De Lecelles à Condé sur l'Escaut jusque chez nos amis belges de Peruwelz c'est trois rendez-vous qui vous sont proposés. Des...

Les Solels de Trovic n'est pas qu'un film qui présente le parcours et l'influence de l'artiste né à Anzin. Il est aussi l'expression d'une vision de sa réalisatrice, Francine Auger-Rey, amoureuse d'un territoire et de ses figures, et qui tente à travers son travail de tendre vers une réalité, sans tomber dans l'angélisme. En effet, on a étiqueté...