HBB23 : Focus sur les Zingueurs Sauvages qui reviennent à Hergnies

19/05/2023

Après un passage remarqué en 2019 sur la grande scène du Hainaut Belles Bretelles, le groupe des Zingueurs Sauvages fait son grand retour cette année à Hergnies. Les quatre musiciens quitteront leur Hérault pour revenir dans le Nord, des retrouvailles aussi bien attendues par le public que par les membres de la formation. A cette occasion, Valexplorer s'est entretenu avec Nicolas, chanteur et guitariste, avec qui nous avons évoqué tour à tour l'accordéon évidemment, mais aussi leurs concerts dynamiques, ou encore le poulet au Maroilles.

Si vous étiez au Hainaut Belles Bretelles il y a 4 ans, vous vous souvenez sûrement de la prestation des Zingueurs Sauvages. Le nom du groupe vous évoque à coup sûr un concert au rock puissant, un accent chantant occitan, une crête à plumes, et une énergie sans failles. Dites-vous que ce bon souvenir est partagé par les membres du groupes, comme en témoigne le chanteur Nicolas : « avec le public du festival en face de nous, on ne pouvait être qu'électrisés ».

 On le répète souvent, les ch'tis sont réputés pour leur accueil, et le chanteur nous confirme cette tendance : « on se passe le mot entre groupes, on trouve par chez vous une ferveur et une écoute ». Cette date de 2019 était « l'une des premières aussi loin de chez nous, c'était très exaltant de pouvoir s'exporter ». Surtout qu'après ce passage près de nous, d'autres opportunités de sont offertes au groupe, avec des dates qui se sont programmées en Belgique et au festival des Vieilles Cornes au Quesnoy.



Quand on lit ou écoute d'autres interviews du groupe, l'accent est mis sur l'accordéon, comme si c'était une curiosité. Au HBB les Zingueurs Sauvages sont dans une grande famille de l'instrument, le côté exotique s'efface pour laisser apparaître la force du groupe. Nicolas revient tout de même sur ce qu'apporte l'instrument : « tout d'abord il y a Sophie qui en joue avec son charisme, elle tire de l'accordéon son côté mélodique ou rythmique ». 

La musicienne s'investit littéralement corps et âme sur scène, ne prenant que de cours répits entre chaque morceau pour donner le meilleur d'elle-même. Mais rappelons-le, les Zingueurs Sauvages c'est quatre personnes sur scène, « et trois autres membres à la technique et au management qui nous entourent, nous sommes un ensemble dédié au spectacle », rappelle à juste titre Nicolas.  

Avec une base rock, le groupe s'inscrit dans une tradition française de morceaux à la fois détonants et profonds, le tout dans une pratique de la scène qui incite au partage. Certains y voient et entendent des filiations avec Noir Désir ou Louise Attaque, certains morceaux comme Princesse seraient dans la lignée d'un Cendrillon de Téléphone. Nicolas explique leur ligne directrice : « chaque musicien à des centres d'intérêts différents, et on aime cette énergie du rock. On serait rageux et poétique ». 

Ainsi à la base chant, guitare et accordéon de Nicolas et Sophie, ajoutez la basse de Elian et Christophe à la batterie mais également à la partie électronique. En effet, leurs morceaux sont aussi ponctués de samples, ce qui serait une autre marque de fabrique de la formation.

Dans leurs textes il y a du fait de société, des moments tendres, et d'autres revendicateurs, en somme toutes les couleurs du rock. Une partie de leurs paroles est un héritage légué par la regrettée Barbara Weldens des Oies Blanches avec qui une partie des Zingueurs Sauvages partageait la scène. On évoquait plus haut leur prestation scénique, Nicolas la résume en une expression : « poser l'ambiance ». 

Toute cette énergie demande de prendre des forces, et en venant au HBB le groupe sait qu'ils pourront le faire en appréciant notre terroir : « on a goûté au poulet au Maroilles lors de notre précédente venue, et on nous a confirmé qu'il y en aurait encore cette année. Une raison de plus de revenir », dit avec malice Nicolas. Les Zingueurs Sauvages seront sur la grande scène du Hainaut Belles Bretelles en clôture de la journée du dimanche 28 mai à partir de 22h30.

X.V.  



Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...

Muriel Verstichel est ce genre de personne qui vit ses passions en les partageant. Véritable touche-à-tout, elle est connue pour être tour-à-tour plasticienne, engagée dans le monde associatif, et également femme de lettres. C'est sur ce dernier aspect de sa personnalité que nous allons nous arrêter à l'occasion de l'article que nous...