Harmonia Sacra chez vous grâce à la sortie de leur nouveau disque

09/09/2022

Voilà 10 ans que Harmonia Sacra n'avait pas produit de disque, ce vendredi 9 septembre l'attente touche à sa fin avec la sortie de Vêpres pour Saint François d'Assise. Ce CD est l'expression de la méthode de l'association valenciennoise consacrée à la diffusion du baroque. Mêlant recherche et promotion, c'est toute la dynamique de Harmonia Sacra qui s'exprime à travers une mise en lumière de Jacques Duponchel, compositeur du XVIIè siècle originaire de Douai. Un bel objet, qui met en exergue les chants polyphoniques, un témoin de la richesse de notre patrimoine, qui arrive à point nommé pour célébrer les 20 ans de l'association.

A propos de Vêpres pour Saint François d'Assise, notre consœur Françoise Objois a écrit dans la Croix du Nord : « La lecture (...) de ces œuvres inédites se révèle charnelle et incarnée pour une musique que l'on aurait pu penser austère alors qu'il n'en est rien ». Ne serait-ce pas là la meilleure définition de Harmonia Sacra? L'association valenciennoise qui souffle cette année ses 20 bougies met un point d'honneur à rendre accessible à tous la musique baroque, avec ses actions comme les tournées de l'Opéra Bus qui va au plus près de vous. La méthode Harmonia Sacra serait donc de désacraliser, osons le jeu de mot pour parler de ce disque qui reprend des chants religieux. En ici l'occurrence les vêpres, si vous n'êtes pas familiers avec le vocabulaire liturgique, il s'agit de chants interprétés lors de messes de fin de journée.  


Votre publicité ici

Contact: 07-64-55-86-42


Yannick Lemaire, président de l'association et porteur du projet, replace l'origine de ces enregistrements dans leur contexte : « c'est un travail de recherche de plus de dix ans, dont le mérite revient à Fabien Guilloux, qui avait déjà consacré sa thèse à la musique franciscaine ». C'est avec sa passion débordante et ses expressions légères que Yannick décrit ces recherches comme « un travail à la Sherlock Holmes, on tire un fil et on suit où il va ». Ici le fil a mené en 1665 aux œuvres écrites à Rome par Jacques Duponchel, « Duaceno in Flandria », traduit du latin par de Douai dans les Flandres. Il est une des grandes figures d'un mouvement musical du XVIIè siècle qui a pris son essor sur nos terres des Hauts de France, « notre territoire a toujours été une terre de passage, et donc de partage. Nombreux sont les compositeurs qui ont émergé de cette conjoncture géographique », une vérité qui est encore valable aujourd'hui et qui tend à faire de ces compositions retrouvées un aïeul de la dynamique que l'on vit encore de nos jours.

A l'écoute du disque, on comprend l'importance de ces vêpres, et l'impact qu'elles ont pu avoir sur la musique de son époque. Ce sont des formats généralement courts, où des chants graves et aigus, masculins et féminins, se répondent dans un dialogue où chacun a sa partition. « Polyphonies », Yannick rappelle le mot d'ordre du genre. La captation s'est faite dans la chapelle du couvent des sœurs noires à Mons. « un lieu partenaire de nos actions, qui est à la fois rempli de vie avec les étudiants à proximité, et qui permet tout de même un environnement propice à la diffusion de la musique ». Car ça allait de soi que le studio n'était pas le lieu adéquat pour enregistrer ces vêpres, « il fallait que tous les instruments jouent ensemble en même temps, le système du studio ne s'y prête pas », explique Yannick. De plus, vous comprendrez que l'acoustique aussi bien que la solennité étaient des éléments primordiaux pour saisir l'essence des compositions de Jacques Duponchel.

Ce disque, distribué par le label Musica Ficta, est destiné à être une carte de visite, un objet qui refléterait l'héritage musical de notre région. Harmonia Sacra l'a pensé ainsi, avec une distribution dans les grandes enseignes jusque l'international. L'écrin est pensé dans ce sens, avec un livret riche de notes biographiques sur Jacques Duponchel en français et en anglais, et également les paroles en latin et en ancien françois. Yannick Lemaire en parle en ces termes : « c'est un bout de Harmonia Sacra qu'on peut emporter chez soi. Il est l'expression de notre travail sur les petites formules. Quand je dis petites ce n'est pas péjoratif, j'entends par là un accès populaire à la musique baroque, pour que chacun puisse se l'approprier ». Cette sortie coïncide avec le lancement des festivités autour des 20 ans de l'association, un festival d'événements que nous vous détaillerons dans de futures publications.

X.V.



Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...