Du collège au Phénix et au conservatoire, les élèves trouvent voie et voix

13/05/2024

La saison 2023/24 du Phénix touche bientôt à sa fin, une information qui a son sens lorsqu'on évoque deux spectacles à l'affiche et leurs travaux en amont depuis cet automne, en l'occurrence Némésis les 15 et 16 mai et Carmen étrangère familière les 6 et 7 juin. Ces représentations s'inscrivent dans le parcours des Ateliers Nomades, où la scène nationale met à contribution des amateurs de l'arrondissement pour accompagner les artistes. Pour Némésis et Carmen se sont les élèves du collège Carpeaux qui ont été encadrés par le conservatoire Eugène Bozza de Valenciennes lors d'ateliers de chants. Une sorte de restitution de fin d'année en somme, et surtout l'opportunité de s'initier aux arts et de monter pour la première fois sur une scène prestigieuse.

Une initiation aux arts, une pratique amateur qui emmènent vers les lieux de culture professionnels, et une découverte des métiers et parcours professionnels, voici en somme les axes des classes CHAMs proposées au collège Carpeaux. De la sixième à la troisième, des centaines d'élèves choisissent une option, parmi lesquelles le chant en chorale. Eric Coeln enseigne dans l'établissement valenciennois ainsi qu'au conservatoire de la ville, une double casquette qui a intéressé le Phénix pour mettre en place avec lui les ateliers nomades. 

« J'ai été contacté en septembre et j'ai reçu les partitions à la Toussaint. Depuis on a travaillé avec les élèves hors temps scolaire ». L'enseignant insiste sur le côté volontaire des élèves, « on part sur la base d'un calendrier donné, et ils se sont tous bien impliqués, en travaillant en groupe mais aussi seuls chez eux ».



Pour la grande majorité des collégiens, la pratique du chant se fait par le biais de l'initiation, pour les mener jusque la scène. Ainsi quand on pose la question à Eric Coeln si le jeu de mots entre « trouver sa voix » et « trouver sa voie » est à propos il répond par l'affirmative avec un grand sourire. L'enseignant a une formule pour expliquer le chemin sur lequel est amené les scolaires : « aller de la salle à la scène », un parcours qui selon lui a plusieurs vertus : « ça leur donne de la reconnaissance, de la confiance, et ça les valorise ». 

De plus, à partir du chant c'est tout un ensemble de savoir qui se met en place de façon transversale : « l'anglais et sa prononciation avec Némésis, l'histoire pour Carmen avec des questions autour du genre opéra, et dans son ensemble beaucoup de culture générale ».

Il n'y a pas qu'entre les matières que des passerelles se créent, c'est d'ailleurs le principe des Ateliers Nomades du Phénix. En effet, c'est avec le soutien de la DRAC que la scène nationale met en place ce procédé en partenariat avec établissements scolaire et conservatoire. On interroge Eric Coeln sur cet ensemble dédié à l'enseignement et à la culture, reflet de la dynamique locale, et le professeur se félicite de ce vivier d'acteurs du territoire en action, « avec des retombées comme les parents qui viennent pour la première fois au Phénix pour y voir leurs enfants ». 

Une autre conséquence avec ces élèves qui découvrent les voies professionnelles de la culture : « ils ne sont pas beaucoup, mais je peux le dire : oui il y en a qui continuent dans cette branche ».

Avec Némésis et Carmen étrangère familière, Eric Coeln et les élèves avaient un enjeu, celui de « trouver la bonne couleur », pour que les prestations des amateurs s'allient à celles des professionnels. Le temps des représentations, on ne saurait faire la différence entre les uns et les autres, « mes élèves seront pour la première fois sous le feu des projecteurs, mais en condition avec leur costume et chaussures ». Surtout qu'ils seront autonome, « sans chef de chœur », insiste le professeur qui gardera tout de même un regard bienveillant à partir des coulisses. 

En tout ça sera 10 élèves représentants des quatre niveaux de collège sur scène pour Némésis, une trentaine de classe de cinquième pour Carmen étrangère familière, et 2 chanteuses qui feront les deux spectacles. Des ateliers nomades qui arriveront à bon port au Phénix pour quatre représentations sur les deux spectacles à ne pas manquer.

X.V.



Pour notre dernier focus en amont du Hainaut Belles Bretelles nous nous sommes entretenus avec Pierre-René Galet et Pierre-Alexandre Damez, respectivement président du club Léo Lagrange de Hergnies et coordinateur du festival. Avec eux nous avons évoqué le cru 2024 de l'événement qui se déroulera du 18 au 20 mai, en parlant tour à tour des...

Après avoir réuni plus de 2000 personnes en 2019 puis fait face aux restrictions sanitaires et autres conditions météorologiques capricieuses, l'association La Famille est fière de vous annoncer le retour de son festival Les Dimanches Alternatifs ! Réservez dès maintenant vos 18 et 19 mai prochains pour vous rendre au joli Parc de la Citadelle à...

Le Hainaut Belles Bretelles met un point d'honneur à offrir à son public des artistes qui montrent toute l'étendue de la pratique de l'accordéon. En trois jours vous aurez des chansons rythmées et sensibles, avec des thèmes universels ou même de société, et pour cette année un groupe compile tout ces aspects, il s'agit de Une Touche d'Optimisme....