« Des œuvres à petits prix pour des cadeaux originaux » au Camel à Léon

06/12/2022

Et si vous offriez de l'art en cadeau pour les fêtes ? C'est le concept de l'expo KDO#ART du Camel à Léon. Depuis 8 ans, le café restaurant de la rue Capron a Valenciennes invite une sélection d'artistes pour présenter leurs œuvres, et que vous repartiez avec. Des petits formats, pour toutes les bourses, des toiles aux diverses techniques, des mouchoirs sérigraphiés, des sous-bocks peints, ou même les lampes de la gérante Manu. Plus que jamais le Camel fait le lien entre les artistes et ses clients, et rien que ça c'est cadeau.

« J'ai lancé le concept de l'expo KDO quand j'ai repris la gérance du bar », Manu cherche dans ses souvenirs. Cela fait donc huit ans que les murs du Camel à Léon servent de galerie au moment des fêtes pour proposer des œuvres à prix abordables. Une opération qui durera jusqu'au 7 janvier, et dont le vernissage a eu lieu ce dimanche 4 décembre. En comptant Manu, ils sont 11 artistes en tout, de sociétaires comme Yann Kempen à de relatifs nouveaux venus tels Pierre-Alexis Deschamps et Klodzia. Tous ont exposé dans le passé au Camel, et les voici réunis dans un ensemble variés, formats et techniques se côtoient dans un riche patchwork. « C'est une toute autre organisation que les expositions du reste de l'année » explique Manu, « je garde un stock à l'étage que je descends dès qu'une vente est faite. Il y aura toujours de l'offre pendant ce mois ».



Ce dimanche 4 décembre, nous étions au vernissage de KDO#ART. Alors que Pierre-Alexis Deschamps terminait d'accrocher ses mouchoirs, JP Riff entamait ses ateliers avec les enfants qui s'exprimaient sur les sous-bocks, et les tartes descendaient de cuisine pour être coupées. Klodzia, qui a fait sa toute première exposition au Camel, participait à cette ambiance familiale, « j'y suis comme dans un cocon », nous confie-t-elle. La peintre, qui présente dans ses tableaux des univers colorés où façades et personnages se révèlent gaiement, se pose la question : « est-ce que je suis légitime d'être là? ». Avec sa candeur naturelle elle partage ses doutes, avant d'arriver à une conclusion : « un vrai artiste est peut-être celui qui vend ? ». C'est aussi ça l'effet Camel, être vu et et aller provoquer la rencontre avec le potentiel acheteur.

L'une des particularités de cette exposition, est que les artistes présents n'ont pas l'opportunité d'avoir une telle visibilité ailleurs sur le valenciennois. Yann Kempen nous dit comme à son habitude « je remercie Manu, je suis plasticien, mais je suis toujours aussi mauvais pour démarcher des lieux ». Bertand Lefebvre qui expose ses décors inspirés des USA nous dit que « j'ai du mal à exposer sur Valenciennes, pour l'instant mis à part ici le plus près où on peut voir mes tableaux c'est sur Mons ». Pour résumer, si KDO#ART devait avoir un catalogue, il ne ressemblerait à aucun à travers son offre et la rareté des exposants. Ainsi, laissez-vous aller au « cadeau impulsif » selon les termes de Manu. Il y a sûrement une œuvre qui nous plaira, ou qui pourrait faire plaisir à un de vos proches, le tout à petit prix, et en soutenant la création contemporaine. C'est emballé !

X.V.



Avec le Rebellion Tour, Taste of Mind met tout son savoir-faire dans l'organisation d'un événement fort de cet hiver. Après de nombreuses collaboration avec la FLAC ou la MJC de St Saulve, l'association passe ici un cap avec un rendez-vous qui confirme que le valenciennois est un territoire propice à la diffusion du genre punk hardcore. C'est...

Déjà la dix-huitième édition pour la fête de l'Imaginaire. Une fois de plus un riche programme qui comprend le salon du livre jeunesse, le festival du cinéma de Douchy-les-mines, des expositions, des spectacles, et bien plus encore. Pour tenter d'y voir plus clair dans ces trois jours de fête du 22 au 24 février, Valexplorer détaille les...