Brisons les frontières avec le NEXT Festival

11/11/2021

Le NEXT festival est à nos portes, littéralement. Alors qu'il débutera ce 12 novembre, les premières dates près de chez vous se feront au Phénix et à l'espace Pasolini dès ce mardi 16. A cette occasion, Valexplorer s'est entretenu avec Nathalie Le Corre, directrice de la structure de la rue Salle le Comte, élément fondateur de l'événement. Une revue des dates clefs, et surtout un grand soulagement de retrouver l'ouverture prônée par le festival.

« Eindelijk weer licht in die donkere, gedeelde ruimte », ou comme on le dit dans la langue de Molière : « enfin la lumière revient dans nos salles ». Après le séisme sanitaire qui a fauché l'édition 2020 quelques heures seulement avant son lancement, c'est avec un réel soulagement que Nathalie Le Corre et son équipe se tiennent prêt à lancer le NEXT Festival 21. Heureuse de pouvoir reprendre la programmation, Nathalie évoque « une année douloureuse, pour les organisateurs et les artistes ». Mais désormais elle se projette de l'avant, et promet une édition « phénoménale », selon ses termes.   

Pour ceux qui ne connaîtrait pas encore cet événement, c'est le rendez-vous annuel et transfrontalier autour de la scène et de la découverte. « Le NEXT fait éclater les frontières, y compris linguistiques, et celle que l'on pourrait avoir dans la tête », d'après la définition de Nathalie Le Corre. L'espace Pasolini est l'un des fondateurs du festival, et avec le Phénix un des deux représentants à Valenciennes. En quelques chiffres, c'est 5 structures organisatrices, auxquelles s'ajoutent 18 autres partenaires, le tout sur 16 villes. Côté scène, c'est pas moins de 38 spectacles sur 63 représentations, avec parmi ceux-ci 5 premières mondiales. Passons en revue avec Nathalie les dates clefs près de chez vous.

Voici quelques événements tirés de la programmation, une liste non-exhaustive mais pourtant représentative de la variété du festival. Tout d'abord le mardi 16 au Phénix, vous retrouverez de la danse avec Sonates et Interludes de Lenio Kaklea. Sur une inspiration des compositions de John Cage, c'est un « dialogue étroit entre une danseuse et un pianiste ». Avec l'utilisation d'un « piano arrangé », où sont posés sur les cordes différentes objets. Une pratique qui n'est pas sans rappeler un des instruments utilisé par Philippe Asselin. Le même soir, direction rue Salle Le Comte pour Somnole de Boris Charmatz, « un vieil ami de l'espace Pasolini », dit fièrement Nathalie. Le danseur originaire de Savoie se dit « très content de revenir », lui qui a des attaches avec « Paso », à tel point qu'il s'en ait inspiré pour une de ses improvisation. « Il incarne notre longévité au sein du festival », souligne Nathalie. Et pour Somnole il accepte le challenge de revenir à une forme solo. « C'est un cadeau pour nous, un moment d'exception ». A voir sur trois représentations du 16 au 18 novembre.

Boris Charmatz, photo: Marc Domage
Boris Charmatz, photo: Marc Domage

L'idée du NEXT est de faire voyager les spectateurs mentalement mais aussi physiquement. Ainsi le 18, après la représentation de Somnole, et si vous alliez au Phénix pour assister à La lune est en Amazonie ? Un spectacle « coup de poing », sur une tribu colombienne qui vivait en autarcie, coupée du monde. Le festival se veut aussi porteur de formules uniques et décalées. Le meilleur exemple serait Janitor of Lunacy : a Filibuster. Une performance de 8h où l'interprète, Bryan Campbell, reproduira cette stratégie de sénateurs américains qui font volontairement de longues interventions dans le but de repousser les votes. 8 heures où l'artiste va faire et refaire le monde avec ses thèmes contemporains. Nathalie Le Corre se projette sur la forme de la performance : « il aura des temps forts, d'autres de fatigue sûrement, pour reprendre du poil de la bête », tout cela sans interruption de sa part. Côté spectateurs, libre à vous de suivre l'intégralité, ou même de sortir de la salle pour vous restaurer ou tout autre besoin, l'artiste sera toujours là à votre retour avec sa diatribe.

Terminons ce focus avec Arche et La peau de l'espace, respectivement programmé à Paso les 25, 26 novembre et les 2, 3 décembre vers la fin du festival. Nathalie nous parle de ces deux rendez-vous comme étant « féminins, intérieurs, presque méditatifs ». Le spectacle Arche est nommé ainsi car les deux danseuses reproduiront avec leurs corps cette figure architecturale, « un travail sur la respiration inspiré des techniques de yoga » . Quant à La peau de l'espace ce sera une première française, créée en Suisse par Yasmine Hugonnet pour être présentée à Valenciennes.

Retrouvez le programme complet dans les liens ci-dessous.  


Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...