Bon vent sur les créations de Nathalie Wargnies

14/03/2022

Point météo sur Valexplorer: une tempête inédite souffle sur la culture locale, mais selon nos observations les arbres tiennent et ne sont pas déracinés. Cet appel de la nature vous est présenté par Nathalie Wargnies, qui avec un spectacle, un livre, et ses rencontres trace un trait d'union de Tournai à Valenciennes. Gonflez les voiles au gré des mots qui tourbillonnent, une bouffée d'air frais au rythme de la poésie.

Sans caricaturer, ce que l'on aime chez nos voisins belges c'est cet œil décalé, cette façon d'être conscient tout en relativisant, avec un véritable sens saugrenu de la dérision. On emploie la terme de Belgitude pour résumer cet état, et quand on lui ajoute de la poésie et un sens aigu du jeu de scène, vous vous approchez de la démarche de Nathalie Wargnies. Avec 14 Beaufort, la femme de lettre et comédienne imagine un nouveau échelon de mesure du vent, qui viendrait dépoussiérer l'image des bibliothèques. « Je commence à jouer en disant chut », une entrée en matière qui lance le déroulement des clichés. C'est une invitation au « burlesque » selon l'auteure, qui châtie ces lieux institutionnalisés dans les esprits, un traitement qui prouve son amour des livres et des mots qu'ils contiennent.  

Publicité partenaire
Publicité partenaire

Au fil des scénettes, vous êtes invités à découvrir le rayon des livres interdits, et à se révolter contre les bibliothécaires, « que je rends complices, elles se régalent de cette fausse image de personne d'équerre, à nonante degrés ». Déjà de très bons retours sur 14 Beaufort qui fut joué à la bibliothèque de Saint Saulve, où Nathalie a observé un public qui n'était jamais rentré dans le lieu. Contrat rempli pour celle qui veut insuffler du renouveau entre les rayons remplis de livres, retrouvez les prochaines dates à Aulnoy les Valenciennes ou Beuvrages aux liens en fin d'article.

Avec 14 Beaufort, Nathalie Wargnies allie deux modes d'expressions qui l'animent : le jeu scénique mais aussi la pratique de la langue pour son oralité. « Ce sont les mots qui me parlent » résume-t-elle. Son expression n'est que le reflet de sa soif de vie et d'observation : « il faut connaître le monde qui nous entoure, et la poésie peut servir à dire et dénoncer ». C'est ainsi qu'on découvre une autre partie de son univers à l'occasion de son neuvième recueil « Ma vie d'arbres et autres minuscules ». Un texte dont les ébauches sont revenues au bon moment : « j'écris des bribes, les laisse reposer, et je les ressors ensuite pour les tester à nouveau. Et là ce texte que j'ai repris lors du confinement parlait d'isolement, de fin d'un monde, il était de circonstance ».  

Nathalie a donc comme beaucoup imaginé l'après de cette « mise sous cloche », elle a voulu saisir l'opportunité d'une fin pour regarder vers un renouveau. Des textes en prose et en vers libres, qui expriment « le vouloir, pour des lendemains ». Et donc il y a cet arbre en titre de l'ouvrage, celui aux racines plantées. Mais également celui qui porte le temps qui passe sur ses branches et en son écorce. Une succession de saisons qui fait écho à nos intellects qui sont passés à travers un éventail d'émotions. C'est cet état d'esprit que Nathalie essaie de témoigner à travers son ouvrage.

Outre les représentations de 14 Beaufort, Nathalie Wargnies sera aussi près de chez vous pour des rencontres et dédicaces comme celle du 25 mars à la librairie Les Yeux qui pétillent. Côté Belgique vous retrouverez également pour plusieurs dates dans son Tournaisis.  

X.V.

Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...