AdM24 : qualité et résilience du festival de Fresnes sur Escaut

26/06/2024

Pas besoin d'avoir le porte-feuille de Manu Chao et de partir jusqu'au Congo pour être dépaysé, Fresnes sur Escaut et son festival des Agités du Mélange suffit amplement. En effet, tout en restant près de Valenciennes c'est un voyage d'arts plastiques jusqu'en musiques qui vous a encore été proposé cette année du 14 au 16 juin. Du celtique, de la funk, du rock et ses variantes ou même du hip hop et des DJ étaient au programme de l'événement sur lequel nous revenons le temps de notre compte-rendu.

On savait par avance que cette édition 2024 serait un cru particulier, car riche de symboles : du retour au QuARTier son site historique à une nouvelle implantation des scènes. Tout un ensemble qui faisait qu'on retrouvait que ce l'on aimait des Agités du Mélange tout en découvrant une nouvelle mouture de l'événement. 

A près de 15 jours après la tenue du festival le bilan pourrait se résumer en un mot : qualité. Elle fut présente dans la liste des artistes invités, le melting pot des genres allait de paire avec leur prestation. On retrouvait aussi cette qualité dans l'organisation des différents concerts avec le travail des équipes techniques qui faisait que les sets s'enchaînaient d'une scène à l'autre comme dans une grande et belle playlist. Enfin la dernière qualité a été apportée par vous public, car même si la météo n'était pas au rendez-vous pour la majeure partie du week-end vous vous y étiez préparés, on vous a vu parés pour la pluie : amis, parents et enfants étaient équipés de vêtements imperméables et parapluies, de ce fait aucun mouvement massif de foule n'a été observé, vous étiez venus aux AdM pour y rester.

Il flottait à Fresnes sur Escaut comme un esprit d'ouverture et de bienveillance, chacun était un peu Didier Wampas dans l'âme. Car à l'instar du chanteur qui n'a pas attendu deux chansons pour se jeter dans la foule, vous étiez tous motivés à aller vers l'autre, dans un grand élan de partage et de communion. Agités et mélangés les festivaliers ? Oui et plus que jamais ! 

Cette osmose a aussi fait le jeu des expositions, car enfin elles sont revenues à portée des visiteurs qui ont su en profiter. Le QuARTier n'est jamais resté sans personne pour le visiter, à chaque heure de chaque jour du festival on a observé un continuel va-et-vient entre l'extérieur et le site des expositions. Les ateliers ont aussi bien fonctionné, des tatouages éphémères aux chapeaux décorés, les animateurs et animatrices de ces offres n'ont pas eu de temps de répit, pour leur plus grand plaisir.

Un beau bilan, qui ne doit rien au hasard. Tout d'abord une équipe de bénévoles menée par un président nouvellement élu et qui s'inscrit dans la tradition de Cap Escaut : « c'est un ensemble de compétences, avec des piliers au pluriel et de nouveaux venus », nous dit Kevin Pollet dont le seul regret est de n'avoir pas pu tirer une bière du week-end. Un autre aspect du travail apporté est exprimé dans la résilience de Cap Escaut, la ville de Fresnes sur Escaut et leurs partenaires. Il faut faire avec les fonds apportés et continuer en dépit des épreuves successives depuis la crise sanitaire, mais en dépit de ces contraintes une seule variable reste constante avec la volonté de faire, et surtout de bien faire en dépit du contexte. 

Un fait illustre cette dynamique: les ombrelles prévues sur le site du festival pour protéger d'un éventuel soleil se sont pliées et tordues à cause du vent, pas question de se morfondre face à cette fatalité : l'équipe de bénévoles du QuARTier a eu la bonne idée de les transformer en jupes et ponchos. Résilient on vous disait ? Oui plus que jamais, même les éléments ne sauraient arrêter l'enthousiasme.

L'année prochaine verra déjà les 10 ans du festival des Agités du Mélange, les organisateurs ont assuré au public que le rendez-vous se tiendra. Une décennie qui coïncidera aussi avec la dixième année d'activité de votre média culturel local, ainsi nous y serons à vos côtés une fois de plus, agité et mélangé pour garder le cap.

X.V.



On pensait que le concert du 12 juillet à Bellignies serait la dernière date annoncée par Tante Adèle et la Famille avant les vacances. C'est mal connaître les compères en kilt qui nous réservent des surprises. En effet, on apprend que le groupe se produira à la Fête de l'Huma le 14 septembre, et un bus est affrété pour...

La librairie Les Yeux qui Pétillent lance son premier prix littéraire qui vise à récompenser un roman francophone. Un appel est lancé pour constituer un jury, 6 personnes seront retenues parmi les candidatures. Comment postuler et quel est le calendrier mis en place ? Valexplorer vous dit tout sur cette initiative.

Voilà déjà 5 ans que l'équipe de La Barjo réhabilite l'ancienne brasserie Mochez de Onnaing. Parmi les objectifs du lieu, il y a cette envie de monter un centre d'arts. Ce travail de longue haleine touche bientôt à son but, pour ce faire il reste des aménagements de menuiserie, et enfin l'inauguration pourra se faire le 7 septembre....