AdM24 : focus sur Anne Hoser, gagnant du tremplin du festival fresnois

06/06/2024

Les Agités du Mélange est ce festival qui fidèle à son nom allie pendant trois jours musique et arts plastiques, styles en tous genres, ainsi que formations reconnues et en devenir. Ainsi sur l'affiche de l'édition 2024 on retrouve aussi bien les Wampas, les Spunyboys que Anne Hoser, le groupe gagnant du tremplin de cette année. Ce quatuor a su séduire le jury par un style et une dynamique propre à lui, entre rock progressif et folie communicative, tout un ensemble que vous retrouverez en ouverture de la deuxième journée le samedi 15 juin à Fresnes sur Escaut.

Dans la grande histoire de la musique, on retrouve un genre de profil avec ces groupes dont la destinée s'écrit naturellement, qui sans forcer leur trajectoire se retrouvent sous les feux des projecteurs. C'est dans cette catégorie qu'on pourrait mettre Anne Hoser, formation venue de la métropole lilloise qui est née d'un projet à la base éphémère, et pourtant perdure dans le temps. « Il y avait urgence à faire de la musique », c'est ainsi que Dorothée explique le contexte de ses 40 ans qui approchaient en 2020, et cette soif d'être sur scène pour contrer le temps qui passe. 

La chanteuse avait déjà l'expérience de groupes, notamment à l'aube de la vingtaine aux côtés de Kévin son époux. Le couple à la vie comme à la scène a mis une pause à leur activité, vie professionnelle et familiale étant devenues des priorités, l'envie de jouer était pourtant toujours en suspens et deux décennies d'attente allait trouver leur expression à l'occasion d'une fête d'anniversaire... qui ne se fit pas, le contexte de 2020 et de la crise sanitaire en avaient décidé autrement.

Cela dit, le couple avait rallumé cette étincelle, et de la base d'un set composé de covers éclectiques allant de Hole à Brassens, l'envie de créer faisait son bout de chemin. Accompagnés de batterie et de bassiste, Dorothée et Kévin ont ensuite cherché d'autres compagnons de route pour leur chant et guitare. Une annonce fut postée sur Internet : « groupe post-punk » se souvient Barnabé désormais bassiste qui les a depuis rejoint. 

De cette rencontre agrémentée du batteur Quentin qui les a rejoint, le jeu de mot sur « un autre groupe » est devenu aujourd'hui tout simplement Anne Hoser, et une identité s'est dégagée. « On ne s'est pas posé la question du style », dit le bassiste, à quoi le guitariste répond « on ne rentre pas dans les cases ». Cela dit une ligne est apparue, Dorothée vit la scène de façon théâtrale, « avec la liberté de faire ce que l'on a envie », sur cette base les autres membres commentent en chœur « elle a une telle énergie, ce qui motive à l'accompagner ».  

« une salle de concert c'est des gens qui regardent dans la même direction »

Sans parler de style figé, on peut tout de même évoquer le son, une dynamique qui rappelle à la fois le rock indus, le punk-rock, ou même des touches de grunge, « car on écoute tous des choses différentes, quand on compose c'est la somme de tout ce que l'on digère ». Un ensemble qui a su convaincre les membres du jury des Agités du Mélange, et aussi l'accompagnement Tour de Chauffe qui a mené le groupe vers des résidences, ateliers, enregistrements et une scène partagée avec Black Bomb A à la Ferme d'en Haut. Ce qui fait mouche chez Anne Hoser c'est le « côté spontané » selon Kévin, et une philosophie du live exprimée par Dorothée en ces termes : « une salle de concert c'est des gens qui regardent dans la même direction ».

« c'est plus qu'un groupe, c'est un projet »

La dynamique Anne Hoser s'accompagne de textes qui évoquent tour à tour la nostalgie de l'adolescence, l'incompréhension face au monde, le manque d'empathie et le besoin de bienveillance. Des axes « humains et fédérateurs » nous disent les membres du groupe, avec un axe de travail résumé par Barnabé : « c'est plus qu'un groupe, c'est un projet ». Une identité propre que vous retrouverez le samedi 15 juin en ouverture de la deuxième journée des Agités du Mélange, une mission que les artistes ont à cœur : « on fait tout pour attirer les gens, et quand on y arrive, c'est là qu'on a vraiment gagné ». 

Dès les premiers riffs et rythmes vous serez assurément sensibles à cette formation, Dorothée saura vous captiver avec sa combinaison et son trait blanc de maquillage, pour ensuite se révéler au public au grès du set. Une métamorphose portée par la musique pour les membres de Anne Hoser qui se disent discret dans la vie de tous les jours : « rock n' roll on l'est sur scène, c'est le moment où on se lâche ». Soyez donc prêts à les accueillir dans ce moment de partage agité et de mélange.

X.V.



On pensait que le concert du 12 juillet à Bellignies serait la dernière date annoncée par Tante Adèle et la Famille avant les vacances. C'est mal connaître les compères en kilt qui nous réservent des surprises. En effet, on apprend que le groupe se produira à la Fête de l'Huma le 14 septembre, et un bus est affrété pour...

La librairie Les Yeux qui Pétillent lance son premier prix littéraire qui vise à récompenser un roman francophone. Un appel est lancé pour constituer un jury, 6 personnes seront retenues parmi les candidatures. Comment postuler et quel est le calendrier mis en place ? Valexplorer vous dit tout sur cette initiative.

Voilà déjà 5 ans que l'équipe de La Barjo réhabilite l'ancienne brasserie Mochez de Onnaing. Parmi les objectifs du lieu, il y a cette envie de monter un centre d'arts. Ce travail de longue haleine touche bientôt à son but, pour ce faire il reste des aménagements de menuiserie, et enfin l'inauguration pourra se faire le 7 septembre....