A voir et vivre au Boulon en 2023

19/01/2023

La nouvelle saison du Boulon débute ce samedi 21 avec Flâneurs, un moment gourmand comme un goûter. Justement, quels sont les autres instants savoureux que nous réserve cette saison qui ira jusque juillet ? On y voit du théâtre absurde, des acrobaties à vélo, des participations aux événements l'Enfance des Arts et le Cabaret de Curiosités, et forcément en mai les Turbulentes pour sa 25ème édition. Valexplorer vous détaille la programmation de la structure de Vieux-Condé.

C'est pratiquement pour un rendez-vous par mois que vous passerez les portes du Boulon cette année. Comme à son habitude, le Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace Public rassemble dans son programme de la création originale, ainsi que des artistes issus de pratique de la scène et du cirque. D'ailleurs en 2023, on célébrera les 10 ans du label CNAREP, ainsi que d'autres anniversaires, avec la vingt-cinquième édition des Turbulentes, et surtout les trois décennies de l'inauguration de l'espace Boris Vian à Vieux-Condé, lieu qui préfigurait la création du Boulon.

C'est Flâneurs qui ouvre cette nouvelle saison, un rendez-vous en après-midi ce samedi 21 janvier dès 17h, où les bouées des circassiens ont inspirés un goûter avec des donuts. Projetons-nous dès à présent en février, le 4 plus exactement avec Der Lauf des Velocimanes Associés & le Cirque du bout du monde. Avec une ambiance décrite entre « Interville et David Lynch » vous pourrez assister aux prouesses des acteurs, qui eux ne vous verrons pas car ils garderont tout du long de la représentation un seau sur la tête. Jonglage et numéros périlleux littéralement à l'aveugle, le tout avec une touche d'absurde. 

Toujours dans un esprit décalé, « A ne pas rater » se jouera le 2 mars dans le cadre du Cabaret de Curiosités, cette proposition du Boulon au festival du Phénix s'inscrit dans la thématique « Les Temps Modestes ». Une création qui traite du temps, celui que l'on accorde à assister à un spectacle, et celui qui s'écoule à ce moment à l'extérieur. Cette pièce signée La Vaste Entreprise et Nicolas Heredia interroge sur nos priorités, sur les moments que l'on accorde, et les autres que l'on laisse passer par nécessité.

Fin mars le Boulon accueille deux étapes du festival L'enfance des Arts. Un initiative décrite comme une « semaine du spectacle vivant pour les jeunes générations », qui est soutenue par seize associations du réseau ASSITEJ France. Le Boulon s'inscrit dans cette première édition en recevant tout d'abord le 22 mars « La ville obstinée du Chat ». A partir de 7 ans son descriptif dit qu'il est « dédié aux enfants, interdits aux parents ». En somme c'est en trois temps que cette création se déroulera, dont une déambulation dans les rues de Vieux-Condé où les participants découvriront la ville comme par les yeux des félins domestiques.

 La deuxième proposition de l'événement sera la venue de « La bande à Tyrex », où les acrobates à vélos seront musiciens, ou alors est-ce l'inverse ? Un « ballet cycliste et musical virevoltant » nous dit la brochure du Boulon, qui se tiendra le 25 mars, et attention deux jours plus tôt vous risquez de croiser les membres de la compagnie dans les rues de la ville pour un impromptu.  

Avant de nous arrêter sur le festival des arts de la rue de mai, partons directement en juin pour « Monique sur les crêtes ». Ici la compagnie Belle Pagaille interroge sur les notions de dépendance, de vulnérabilité, et de liberté. Vous suivrez une famille sur la piste de Monique 80 ans, cette dernière a disparu et ses proches la cherche. Un jeu de piste s'engage où faute de retrouver la disparue, ses proches toucheront de près leurs rapports mutuels, dans une nature qui se révélera de plus en plus sauvage à chaque pas. 

La saison se conclura par Héroïnes du Quotidien du lundi 12 juin au dimanche 16. Présenté comme du théâtre documenté, cette réflexion menée par le collectif « Ces filles-là » témoignera d'un travail mené en résidence sur le quotidien de femmes, de leur quotidien, et pose la question de savoir ce qui les anime et peut les rendre héroïques.  



En parlant de résidences, le Boulon accueillera une fois de plus de nombreux créatifs pour leur permettre de penser les spectacles de demain. Ces séances de travail peuvent découler sur une « sortie de fabrique », où vous êtes conviés à découvrir une partie du spectacle toujours en ébauche. Ainsi notez dès à présent les rendez-vous du 25 janvier avec Les Fugaces qui traiteront de l'inceste, Garniouze Inc le 23 février et la lecture du texte « ce que j'appelle l'oubli », témoignage en une phrase d'un homme qui décide de consommer sur place une bière dans un supermarché, enfin le 6 avril c'est 2L au Quintal qui vous dévoilera ses recherches sur sa création intitulée « Comme un escargot en apnée ». 

A noter également le 6 juillet la lecture publique de « Nos lieux communs » par Constance de Saint-Rémy et Camille Faucherre de la Générale d'Imaginaire, ce dernier bien connus des spectateurs du Boulon à travers les nombreuses actions qu'il y défend.

Même si les Turbulentes ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt de la programmation de la saison, il reste on le sait un rendez-vous apprécié et attendus des amateurs de culture. Si l'événement arrive cette année à sa 25ème édition c'est qu'il a su se faire une place de choix. Et en 2023 plus que jamais c'est pour trois grands jours de fête que vous êtes conviés, en effet se déroulant du 5 au 7 mai, le calendrier permet un dimanche plus long que d'ordinaire pour les festivaliers qui profiteront d'un lundi férié le lendemain de l'événement. 

Au Boulon on décrit ce cru comme « plus que jamais participatif » à l'image de « La Cabane à Plume(s) » qui demandera votre engagement à le créer et l'animer. D'ailleurs l'appel lancé à cet effet a été entendu par près de 70 personnes, un enthousiasme qui motive d'autant plus l'équipe du Boulon à vous offrir un festival d'arts de rue une fois de plus exceptionnel.

On ne le répétera jamais assez, le valenciennois est riche de sa configuration unique en France, possédant sur son territoire une scène nationale avec le Phénix, un tiers-lieu « Chez OSCAAR » à Marly, divers musées et lieux de création, des théâtres de nombreuses scènes, et le CNAREP du Boulon, seul établissement du genre au nord de Paris. Une dynamique qui se reflète dans cette programmation que nous venons de vous détailler et dont nous le savons vous saurez faire bon usage en allant assister aux spectacles.

X.V.


« Alerte info ». C'est ainsi que Christelle de Franceschi a débuté sa publication sur Facebook le mardi 19 septembre, elle y annonce « la magie de la vie a tambouriné à ma porte ». C'est par ces termes qu'elle partage l'information que lui a fait parvenir le Guinness Book : son record de jeu d'accordéon à Hergnies à été homologué....

Samedi 23 septembre se conclura la première saison de la BLEUE, et comme lors de son ouverture c'est à une soirée placée sous le signe de l'énergie à laquelle vous êtes conviés. Dur dur dimanche et Tante Adèle et la Famille ont eu l'honneur d'ouvrir les concerts du tiers-lieu de Haulchin, et surtout de donner le ton de...