A Travers Chants : l'accordéon de Yoanna passe forcément par Hergnies

19/03/2024

Entre A Travers Chants et le club Léo Lagrange de Hergnies c'est un des plus vieux partenariats du festival, un fait qui nous est confirmé par Thierry Rungette à la direction de la structure saint saulvienne. Ainsi lorsque dans la programmation est proposée une artiste qui joue de l'accordéon, c'est naturellement dans la capitale valenciennoise de l'instrument à bretelles qu'elle se produit. Il s'agit de Yoanna, qui selon Télérama « sidère autant par son énergie que par la qualité de ses textes ». A voir à la salle Pierre Delcourt de Hergnies le samedi 23 mars.

Pour sa première interview en plus d'un an, Yoanna a échangé avec Valexplorer à l'occasion de son concert du 23 mars à Hergnies. L'artiste helvétique qui pratique la « chanson française de qualité suisse » est en tournée pour annoncer la sortie de son nouvel opus. Décrite jusqu'ici comme « gouailleuse, en colère, provocatrice » ou à l'autre côté du spectre « sincère, fragile, à fleur de peau », ses récentes compositions mettront en avant une nouvelle étape où désormais c'est le temps qui est passé, celui qu'elle prend, et tout ce qui est à venir qui l'anime.  



Chez Yoanna, c'est l'identité qui prime, celle qu'on hérite, comme celle qu'on endosse. Ainsi, elle sait rire des clichés quand elle parle des années écoulées à produire son nouveau disque, « j'ai pris mon temps, c'est mon côté Suisse ». Un trait d'humour qui ne saurait occulter la réalité, en effet le précédent disque est sorti en même temps que les débuts de la crise sanitaire, et comme beaucoup d'artistes il fallut encaisser le contre-coup de cette pause forcée. 

Rétrospectivement, l'artiste considère que le laps depuis Deuxième sexe et le prochain disque à sortir a été bénéfique, « comme une envie de recommencer à zéro » dit-elle en expliquant la symbolique de la position fœtale de l'affiche de son tour de chant de l'été dernier dans le Vaucluse.

C'est effectivement en Avignon qu'elle a rodé les morceaux ajoutés à son répertoire, un environnement propice pour celle qui est auteure-interprète mais aussi femme du spectacle vivant. Dans son répertoire elle nous avait habitué à des thèmes politiques avec « En marche », ou une étude de la condition féminine des sorcières aux sirènes, elle revient avec une envie d'éléments naturels, « c'est peut-être la crise de la quarantaine, avec ses différences, par exemple je me sens plus détendue sur scène ». 

Mais qu'on ne s'y trompe pas, Yoanna a toujours cette envie de raconter le monde pour le décortiquer, et en rêver d'un meilleur. Rien n'est tout blanc ni tout noir chez elle, déjà quand elle chantait « elle est double » elle mettait en avant son côté multiple, « ce n'est pas que moi, c'est propre à chacun. Personnellement je navigue entre la liberté et l'envie d'être casanière ».  

La touche de Yoanna est forcément marquée par son instrument, l'accordéon. Comme beaucoup de musiciens qui le pratique elle fait un constat : « il est magnifique, reconnu pour ses qualités partout dans le monde, et en France on le sous-estime ». L'autre particularité de l'artiste réside dans le duo qu'elle forme avec Matthieu Goust à la batterie et arrangements, « on utilise des outils et instruments comme des loop qui nous permettent des effets, on aime trafiquer les sons ». Elle parle de son compère comme un témoin de sa carrière, « 10 ans qu'il me voit me casser la gueule et repartir ». 

Vous l'aurez compris avec Yoanna on ne prend pas de gants, et elle applique la méthode à elle-même. C'est à un concert riche de franchise, d'une véritable expérience de la scène, et de véritables personnages de scène que vous pourrez assister dans le cadre de A Travers Chants le samedi 23 mars à Hergnies.

X.V.



On pensait que le concert du 12 juillet à Bellignies serait la dernière date annoncée par Tante Adèle et la Famille avant les vacances. C'est mal connaître les compères en kilt qui nous réservent des surprises. En effet, on apprend que le groupe se produira à la Fête de l'Huma le 14 septembre, et un bus est affrété pour...

La librairie Les Yeux qui Pétillent lance son premier prix littéraire qui vise à récompenser un roman francophone. Un appel est lancé pour constituer un jury, 6 personnes seront retenues parmi les candidatures. Comment postuler et quel est le calendrier mis en place ? Valexplorer vous dit tout sur cette initiative.

Voilà déjà 5 ans que l'équipe de La Barjo réhabilite l'ancienne brasserie Mochez de Onnaing. Parmi les objectifs du lieu, il y a cette envie de monter un centre d'arts. Ce travail de longue haleine touche bientôt à son but, pour ce faire il reste des aménagements de menuiserie, et enfin l'inauguration pourra se faire le 7 septembre....