A Denain la photo sort du cadre pour une exposition

29/11/2023

Au même titre que les poèmes de Jules Mousseron ou la musique Métal, la photographie est depuis des décennies un des piliers de la culture denaisienne. Une héritage toujours vivant, pour preuve l'exposition « Hors Cadre » qui se tiendra les 2 et 3 décembre. Cet événement est organisé par le collectif historique du photo-club de Denain, qui pour l'occasion s'est associé à Arts Mateurs de Valenciennes. Deux journées où la photographie sera au centre d'une fête, agrémentée de conférences, de musique, et d'interactivité.

Pour Slahédine Halitim c'est une évidence : la photographie crée ce lien entre les époques et les personnes. L'actuel président du photo-club de Denain se félicite de la longévité du collectif, et appréhende l'avenir avec confiance. L'exposition « Hors Cadre » des 2 et 3 décembre illustre cette volonté de tracer un trait entre passé et futur de la pratique de la photographie. « On sera dans la salle des fêtes municipale, la même qui accueillait les premiers rendez-vous du photo-club de Usinor », Slahédine rappelle ce fait historique qui nous ramène au début des années 80, et qui fut à l'origine à la fois du photo-club actuel mais également du Centre Régional de la Photographie basé à Douchy les mines. 

Voilà pour l'ancrage historique, quant au futur il est symbolisé par la volonté d'organiser l'événement de ce début décembre avec le groupe Arts Mateurs de Valenciennes, « c'est la première fois qu'on s'associe avec un autre club, d'où le Hors Cadre », commente-t-il avant de voir encore plus grand pour l'avenir : « cela préfigure peut-être un festival de la photo », les envies et les projets témoignent de la vitalité du club denaisien.



« Ce n'est pas qu'une exposition » insiste Slahédine Halitim. En effet, l'événement est pensé autour de la photo, mais aussi avec de nombreuses animations. Ainsi durant les deux jours vous aurez accès au studio, « où vous viendrez en famille ou entre amis vous faire tirer le portrait, et surtout repartir avec son impression », un aspect primordial selon le président, qui insiste sur le fait que l'aspect objet de la photo est à préserver. Parmi les autres animations, Gildas Lepetit Castel viendra partager son expérience de professionnel lors d'une conférence où sera évoqué les notions de l'inspiration. 

Une surprise vous attendra sur place avec la gazettebooth, une boite originale équipée d'un appareil et d'une imprimante qui immortalisera votre venue sous la forme d'un journal du jour. Enfin, le groupe « duo soul & spirit » viendra compléter l'offre de la journée du samedi avec un concert qui se tiendra au cœur de l'exposition, une manière de rendre l'événement « vivant » selon Slahédine, qui défend l'idée de présenter « plusieurs vecteurs d'arts, pour diversifier les publics ».

Vous l'aurez compris, à une époque où chacun peut prendre des photos grâce aux téléphones que nous emportons partout, le club de Denain tient à rendre ses lettres de noblesses à l'objet, « celui qui était dans les albums de nos aînés », selon Slahédine. Ce dernier regrette que « de nos jours prendre une photo c'est devenu une banalité, alors que c'est une marque du temps ». 

Les 2 et 3 décembre, c'est donc un rendez-vous qui parlera de son époque qui sera proposé par les organisateurs, une manière de redécouvrir un patrimoine, et ceux qui l'entretiennent.

X.V.



On pensait que le concert du 12 juillet à Bellignies serait la dernière date annoncée par Tante Adèle et la Famille avant les vacances. C'est mal connaître les compères en kilt qui nous réservent des surprises. En effet, on apprend que le groupe se produira à la Fête de l'Huma le 14 septembre, et un bus est affrété pour...

La librairie Les Yeux qui Pétillent lance son premier prix littéraire qui vise à récompenser un roman francophone. Un appel est lancé pour constituer un jury, 6 personnes seront retenues parmi les candidatures. Comment postuler et quel est le calendrier mis en place ? Valexplorer vous dit tout sur cette initiative.

Voilà déjà 5 ans que l'équipe de La Barjo réhabilite l'ancienne brasserie Mochez de Onnaing. Parmi les objectifs du lieu, il y a cette envie de monter un centre d'arts. Ce travail de longue haleine touche bientôt à son but, pour ce faire il reste des aménagements de menuiserie, et enfin l'inauguration pourra se faire le 7 septembre....