20 éditions pour les Comptoirs d'art et toujours aussi jeune

10/11/2022

Au Boulon, la programmation est riche de ses marronniers. Ainsi autant les Turbulentes est l'événement du printemps, que l'automne est marqué par les Comptoirs d'Arts. Cet événement qui rassemble enfants et parents autour de pratiques artistiques, dans une grande journée participative, en sera à sa vingtième édition ce dimanche 20 novembre. Quand on y regarde d'un peu plus près, ce cru 2022 du rendez-vous est remarquable à plus d'un point. En effet, il tombe pile sur la journée internationale des droits de l'enfant, et marque deux décennies d'action envers le jeune public. A cette occasion Valexplorer s'est entretenu avec Virginie Foucault, la directrice de la structure de Vieux-Condé évoque avec nous le principe et l'histoire des Comptoirs d'Arts.

« C'est un banquet des arts, avec chaque année un menu différent », c'est ainsi que Virginie Foucault présente le concept des Comptoirs d'Art. Un rendez-vous qui sera reconduit ce 20 novembre, pour la vingtième fois. Une belle longévité pour cet événement qui rassemble familles et partenaires, dans un bouillon riche de pratiques et de découvertes. Si les Comptoirs d'art est devenu un succès au fil des années, c'est justement son côté coopératif qui a su séduire, ou comme le dit la directrice du Boulon : « c'est une communauté en marche autour d'une célébration artistique et de l'enfance ». Cette communauté est personnifiée par un riche réseau de professionnels de différentes pratiques, de la scène à la musique et évidemment les arts plastiques, en grande majorité représentants d'acteurs locaux. A travers de nombreux stands et diverses animations participatives, le Boulon est investi dans tout ce que propose son espace, avec comme mot d'ordre « être un terrain de jeu et d'expérimentation, au service de l'expression, de la liberté d'expression même ».  

Avant que les Comptoirs d'art soient identifiés comme un des temps forts de la saison du Boulon, il a bien fallu le penser. Virginie Foucault évoque la volonté derrière ce concept : « il fut initié et porté conjointement par nous et l'Arret 59 de Peruwelz, un projet transfrontalier appelé les Effronteries. Oui, on voulait être turbulents et effrontés », dit-elle joviale de se replonger dans ce souvenir. La date pour proposer l'événement ne fut pas choisie au hasard, le 20 novembre qui est la journée internationale des droits de l'enfant est retenue, et chaque année l'événement est programmé un dimanche autour de cette date. Hasard du calendrier en 2022, la vingtième édition tombera pile sur la vingtième journée de novembre.  



Chaque année, « cette grande fête des arts », choisit une ligne, pour que petits et grands se rassemblent vers la même direction. Virginie ne saurait de mémoire tous les citer, quelques-uns qui illustrent la teneur des thématiques lui viennent à l'esprit : « on a eu le rapport fille/garçon, des aspects pédagogiques, de l'écologie, ou même penser une ville imaginaire ». Pour l'édition 2022, c'est l'Animalité qui est retenue. « Ça va du rapport qu'on entretient avec les animaux, au totem, jusque leur présence dans les croyances», Romain Carlier qui a pensé le thème pour le Boulon évoque quelques pistes qui seront exploitées le 20 novembre. A vous de laisser cours à votre imagination sur les différents stands des partenaires, et pour agrémenter cette belle ménagerie, la journée sera rythmée par un concert de Mini Strunt et leur « chansons pour enfants petizégrands » (focus à lire prochainement sur Valexplorer).

On ne s'y trompe pas, consacrer une journée gratuite entièrement vers les arts et l'enfance est un concept où tout le monde est gagnant. Le Boulon peut rassembler un réseau et ses compétences dans ses murs, qui sont justement dédiés à la rencontre, et surtout c'est ici que sont posées les bases des sensibilités artistiques des jeunes générations. 

Virginie cite un exemple concret : « on travaille souvent avec les écoles, et quand des collégiens viennent au Boulon on leur demande si ils connaissaient le lieu. Il n'est pas rare qu'ils répondent qu'ils sont déjà venus à l'occasion des Comptoirs d'arts ». L'intitulé de l'événement dit « plébiscité par les enfants, adopté par les parents », le temps de 20 éditions il a rempli l'espace d'une génération, tout en gardant une fraîcheur et une éternelle jeunesse.  

L'événement Facebook des Comptoirs d'art

X.V.


C'est un voyage musical au XVIIème siècle que vous offre notre partenaire Harmonia Sacra. Avec Vêpres pour Saint François d'Assise découvrez les chants polyphoniques tels que les entendaient à Rome en 1665 grâce au talent de Jacques Duponchel. Un disque qui vous transportera, un véritable travail de recherche de l'association valenciennoise qui...

Irisée est le quatrième livre du poète Nicolas Minair, et le deuxième publié aux éditions du Lys Bleu. Ce recueil de haïku est un journal de bord de l'année 2021, où son auteur a capté des journées, des instants, et des paysages dans des courts poèmes à la forme venue du Japon.