Une nouvelle édition du Psy Comedy Club à Onnaing

18/08/2022

Il y a un mois se tenait la première édition du Psy Comédie Club à la Barjo. Une soirée placée sous le signe de l'humour, mais surtout de la convivialité et de la découverte. Un concept qui a naturellement trouvé sa place dans la structure onnaingeoise, qui met en avant le mélange des pratiques artistiques et des publics. Il n'en fallait pas plus pour que le rendez-vous soit reconduit ce vendredi 26 août. Delphine Van, à l'origine du projet, a réuni pour l'occasion un nouveau plateau d'humoristes, un musicien, et vous convie à les rejoindre pour cette nouvelle soirée où la bonne humeur sera de mise.

Delphine Van a débuté dans l'humour sur un tard, d'ailleurs elle joue de cet écart d'âge avec les jeunes humoristes, « j'ai aussi 25 ans... de plus qu'eux ». Quand elle a sauté le pas, c'était pour savoir si son talent pour l'écriture et l'interprétation étaient réels, « faire rire sa famille et ses amis c'est une chose, mais se tester face à un public est totalement différent ». Consciencieuse, elle a suivi différents cours et ateliers, de la scène traditionnelle au Phénix ou au Petit Théâtre de Nivelle, jusque les scènes de stand up sur la métropole lilloise. Étant valenciennoise, elle regrettait que les opportunités de se produire près de chez elle ne soient pas si importantes. « Il y a eu des tentatives comme à l'étage de la Parisienne sur la place d'armes », désormais la FLAC propose aussi des soirées chez OSCAAR à Marly, mais l'offre reste restreinte. C'est suite à un article de presse qu'elle a découvert la Barjo à Onnaing, et une fois les portes de l'ancienne brasserie d'Onnaing passées elle est tombée sous le charme du lieu, « j'ai bien discuté avec Pierre et Vincent, en charge de la structure, j'étais impressionnée par ce qu'ils proposaient. Musique, arts plastiques, et ce mélange de génération. Je me suis dit que si je devais monter un Comedy Club c'était ici, et ils ont su m'entendre ».



Pour Delphine, il ne s'agissait pas de proposer une scène où se succéderaient les humoristes. Elle a bien compris le côté pluridisciplinaire de la Barjo, de ce fait le Psy Comedy Club débute en musique, avant de se poursuivre par les passages des comiques, le tout avec un barbecue après les calories perdues à rire. Pour cette deuxième édition, elle a tenu à renouveler le plateau, « surtout que des personnes présentes lors de la première m'ont dit qu'elles reviendraient, avec d'autres amis ». Ainsi après Seb Dil, c'est Chris Talldark qui assurera la partie musicale, et les performances de stand up seront également inédites. Un coup de pression pour la concernée : « ça n'incite pas à la facilité, c'est même bien d'être obligée de se renouveler ».  

« On se croirait à Avignon », Delphine se rappelle de cette remarque faite par les gérants de la Barjo lors de la première, un véritable compliment qui la motive d'autant plus. « Ce que j'aime dans ce lieu, c'est qu'on sait y prendre le temps. C'est du partage avant, pendant, et après. C'est une formule et un format atypique ». Surtout que l'humoriste entretient ce côté décalé, jusque dans les sujets qu'elle aborde sur scène, « du quotidien, du sociétal, jusque des thèmes durs qui trouvent rarement leurs places dans un spectacle. Mais je ne veux pas être moralisatrice, ce n'est pas mon rôle ». Pour elle, pas question qu'on la catalogue, Delphine Van fait du Delphine Van, d'ailleurs elle a horreur des étiquettes. Il est même difficile pour elle de se décrire, c'est pourquoi lorsqu'on lui demande de se présenter, elle cite des paroles d'amis et de collègues qui la décrivent : « folie touchante » dit l'un, « déjantée, pétillante, attachante » selon l'autre. Ainsi l'acronyme de Brasserie des Arts Joyeux qui donne le nom de Barjo lui convient, « à savoir que j'aurai sur l'affiche mon nom à côté m'allait très bien ».

Cette deuxième du Psy Comedy Club serait amenée à en voir d'autres, « si le succès est au rendez-vous, on aimerait continuer sur un rythme mensuel. Et j'ai plein d'idées pour d'autres formules : de l'impro, du théâtre, du spectacle d'enfants ». Vous l'aurez compris, Delphine Van est débordante d'imagination, bouillonnante d'initiatives, et très bien entourée pour poursuivre sur sa lancée. Pour vous en convaincre, ne manquez pas la soirée du 26 août dès 19h à Onnaing, entrée à 10€, lien de réservations ci-dessous.



Encore la vie est un spectacle comme le Phénix aime les recevoir. A la croisée des disciplines, nous ne sommes plus vraiment dans des rythmes, ni juste dans du cirque. C'est une forme hybride et entière, volante et percutante, que cette création à voir pour deux dates ces 11 et 12 octobre.

Initiées par le département du Nord, les Portes Ouvertes des Ateliers d'Artistes permettent à la fois de découvrir l'intimité des artistes, leur démarche, et de permettre à certains d'exposer leurs travaux pour la première fois. C'est le cas de Anne Bultot, qui saute le pas à Saint Saulve, un élan amené grâce à sa participation aux ateliers de la...

C'est une grande et belle offre culturelle qui arrive pour les plus jeunes dans les semaines à venir. Énormément de spectacles leur seront consacrés, et ce calendrier débutera le 10 octobre avec le Festival Itinérant de Marionnettes. C'est déjà la quatorzième édition de ce rendez-vous organisé par la compagnie Zapoï, et pour cette année sa...