Sortie du livre consacré à Saucisson, l'histoire du sanglier blanc d'Escautpont

23/06/2023

Vivre à proximité d'une forêt, c'est forcément côtoyer la faune qui y habite. Les élèves du collège Jean Zay de Escautpont le savent bien, eux qui prenaient le temps avant de rentrer en cour pour une petite caresse à leur sanglier mascotte. Reconnaissable à son pelage blanc, la laie est vite devenue un phénomène local, à l'orée du bois de Raismes-Saint Amand tout le monde la connaissait et avait une attention pour elle. A tel point qu'une professeur d'arts plastiques a collecté les témoignages de ses élèves afin d'immortaliser leur relation à l'animal. C'est cet ouvrage illustré intitulé « Saucisson, l'histoire vraie du sanglier blanc » qui sort ce vendredi 30 juin suite à un financement participatif.

Virginie Verlynde a illustré les histoires de Saucisson
Virginie Verlynde a illustré les histoires de Saucisson

Virginie Verlynde enseigne les arts plastiques au collège Jean Zay de Escautpont, et un jour de 2022 une élève arrive en retard à son cour : « désolé madame, j'étais en train de caresser le sanglier blanc ». L'enseignante nous dit qu'en matière d'excuses elle en avait entendu, mais celle-ci était hors normes, « et là d'autres élèves m'ont dit que c'était vrai, ils connaissaient tous l'animal en question ». 

Habitant à Mortagne du Nord, Virginie connaît bien la forêt à proximité, elle va de son domicile jusque son lieu de travail, « et en la traversant il m'est déjà arrivé de voir des sangliers ». La professeur ne fait pas qu'enseigner les arts, elle les pratique également, « je suis toujours équipée d'un carnet de croquis, et les histoires des élèves m'ont inspiré des dessins sur ce fameux sanglier blanc, jamais à ce moment je n'ai pensé à l'édition d'un ouvrage ».



Salami, Bout d'lard, ou Saucisson, chacun avait un nom pour la mascotte. Dans la presse locale, c'est le surnom de Tipote qui était utilisé pour parler de la laie. Nos confrères s'y sont intéressés car l'animal avait été littéralement domestiqué par la majorité des riverains de la forêt, et lorsqu'elle a mis bas, la mère a amené sa portée aux humains pour qu'il puissent aussi profiter de la nourriture qu'on lui offrait. 

Une solution devait être trouvée pour cet amie plus tout à fait sauvage, et à l'heure où nous publions cet article elle vit des jours heureux au parc animalier de Fresnes sur Escaut. Ce qui a surtout intéressé Virginie est le rapport qu'avaient les enfants avec celle qu'ils surnommaient Saucisson : « ils passaient à la récréation me donner leurs témoignages, ce n'était pas un projet scolaire, mais ils ont su prendre le temps de venir en parler ».

Des dessins de Virginie et des paroles des trentaines d'élèves, tout cela ne pouvait rester entre eux. « J'avais une très bonne base, je laissais aller leur imagination, en leur demandant par exemple comment ils voyaient la fin de l'histoire de Saucisson ». C'est en évoquant ces échanges illustrés avec l'association Tous Azimuts de Mortagne du Nord qu'est née l'idée d'un ouvrage. Virginie a su trouver des partenaires auprès des communes de Mortagne, Fresnes sur Escaut, et Escautpont, et pour finaliser le financement une cagnotte en ligne fut créée. 

De là, l'histoire de Saucisson a su vous toucher, l'objectif de 1000€ fut rapidement dépassé et les fonds récoltés dépassèrent de 800€ la somme prévue. Une somme qui a permis non seulement de produire l'ouvrage, et également des goodies comme des marque-pages ou un ex-libris, mais surtout de faire des dons à l'association Parc et Loisirs de Fresnes qui s'occupe de Saucisson et sa petite famille.

« Cette histoire a résonné », dit Virginie ravie de cet engouement, « on a eu des parents d'élèves, des riverains, ou même la factrice qui était de tournée sur le secteur du bois ». Aujourd'hui, « Saucisson, l'histoire vraie du sanglier blanc » existe sous la forme d'un livre de 60 pages. La moitié composée d'illustrations à l'aquarelle et au feutre, et le reste de propos recueillis. 

« Une histoire locale et universelle à la fois », que vous pourrez découvrir le vendredi 30 juin à l'école d'arts de Mortagne du Nord pour la sortie officielle. Si vous avez participé au financement, vous pourrez retirer votre ouvrage et échanger par la même occasion avec Virginie, des exemplaires seront disponibles à l'achat pour 12€.

Sortie du livre et rencontre avec l'auteur:

  • Vendredi 30 juin, de 10h à 18h
  • Ecole d'arts - 10 place Paul Gillet, Mortagne du Nord  

X.V.



En prélude au festival des Agités du Mélange qui se tiendra à Fresnes sur Escaut du 14 au 16 juin, l'association Cap Escaut organise son traditionnel tremplin. 5 groupes ont été présélectionnés et devront convaincre le jury le 28 avril. Mais pas d'inquiétude, ils ont déjà fait le plus dur, car il n'y aura aucun perdant,...

A moins de 20 jours des Turbulentes, l'événement se prépare à Vieux-Condé et on vous sollicite pour que le festival se tienne les 3, 4, et 5 mai. En effet, deux compagnies lancent des appels à participation vers vous public, pour que vous les aidiez à présenter leurs spectacles. Valexplorer relaie ces appels communiqués par le...