Retour à l'Imaginaire pour une nouvelle saison

20/09/2021

C'est la période des ouvertures de saison, qui reviennent dans un contexte particulier, où structures et public attendaient ces rendez-vous et les savourent d'une façon si particulière. On observe une volonté d'aller au delà de la simple énumération de spectacles, car à l'image de la présentation faite ce samedi 18 septembre à l'Imaginaire de Douchy les mines, le public est convié à des représentions et premières exclusives.

A l'Imaginaire de Douchy les mines il y a comme une tradition, avec toujours une citation pour illustrer le temps présent. En l'occurrence pour cette ouverture de saison, c'est les mots de Michel de Montaigne qui ont inspiré ce moment : « à sauts et à gambades », qui selon le directeur des affaires culturelles François Derquenne illustre cette volonté de repartir, en mélangeant les genres : « de la pop urbaine à Casadesus ». De l'envie de réunir publics et artistes, tout en étant avisé sur l'avenir. Ce qui concrètement donne un programme allant de septembre à décembre, « des dates sont prises pour le reste de la saison », assure monsieur le maire Michel Véniat, mais prudence est de mise.  

Allant vers...
Allant vers...

D'ailleurs, lors de sa prise de parole, le premier magistrat de la ville a d'abord été hésitant tant ce genre d'exercice n'était plus pratiqué depuis un certain moment, ensuite il s'est montré très inspiré en insistant sur un « retour à la vie meilleure, un retour à l'Imaginaire qui n'a jamais aussi bien porté son nom ».

La programmation culturelle à Douchy les mines est une parfaite illustration de la période traversée. Avec à la fois des spectacles maintes fois annoncés et reportés qui sont programmés pour de bon, à l'image des Contes pour enfants pas sages, des restitutions de résidence tenues dans le contexte de la crise sanitaire tel La Phenomena construit autour des rencontres avec les habitants, des retours de succès populaires comme le Monde bleu de Patatrac, ajoutez à cela des invités prestigieux tel l'Orchestre National de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus, et des institutions à l'image du salon du livre jeunesse qui se tiendra enfin les 19 et 20 novembre.

Ce mélange de reports, de travail en continu durant la crise, et de créations originales étaient au centre de la présentation du 18 septembre. Ceux qui avaient décidé ce soir de délaisser le confort de leurs chaussons ont eu une bonne idée, ils ont pu être des « auditeurs très libres » face à Allant Vers par Sarah Lecarpentier, mêlant chansons, poésie, avec une combinaison voix-clavier rappelant les meilleurs duos de clown blanc et d'Auguste. Un énorme succès qui céda la place à la restitution des ateliers danse hip hop, avant de conclure par l'accordéoniste Salim, habitué du festival des Belles Bretelles, ici présent pour donner un avant-goût de son récital revisité consacré à Brassens intitulé Georges Swing, à voir en intégralité le 2 octobre.

On l'avait imaginé cette reprise de la vie culturelle, la structure douchynoise l'a concrétisé. Entre soulagement et satisfaction, cette ouverture de saison confirme cette volonté de repartir, avec comme base un savoir-faire et une envie de produire. Prochaine étape de ces ouvertures de saison ce lundi 20 septembre à l'espace Pasolini de Valenciennes, à suivre bientôt le compte-rendu sur Valexplorer.

Le programme de la saison à télécharger

X.V.


L'affiche du festival Nord de Rire 2023 vient d'être révélée. Comme à son habitude, l'événement mélange talents de l'humour du moment et nouveaux espoirs. Pour cette édition qui se déroulera du 3 au 24 mars, vous retrouverez à la fois Pablo Mira et la ligue d'impro de Marcq-en-Baroeul, Shirley Soagnon ou le festival dans le festival avec Val...