Musique Métal et patrimoine construisent l'acte VII de In Theatrum Denonium

23/01/2023

C'est ce 20 janvier qu'a été révélé le dernier groupe à l'affiche de l'acte VII de In Theatrum Denonium, et déjà un bel engouement s'est créé autour de l'événement. ITD fait désormais partie de ces incontournables de la culture locale et c'est également une date importante dans l'année des festivals des aficionados de musique métal. En 2023 encore, la méthode Nord Forge a été appliquée, avec un ensemble de groupes représentatifs des prouesses scéniques du genre, un prix constant même face à la conjoncture, et surtout une utilisation optimale du théâtre de Denain, qui avec les musiciens est l'autre star du rendez-vous. Rendez-vous le 4 mars, et d'ici là ne tardez pas à réserver vos places.

Photo: © Raphaël Meert
Photo: © Raphaël Meert

Mysticum, Destroyer 666, Chapel Of Disease, Helleruin, et Déhà. Ça y est, on connaît enfin l'ensemble des groupes et musiciens qui se produiront ce 4 mars sur la scène du théâtre de Denain pour In Theatrum Denonium VII. Il n'a pas fallu attendre que l'affiche soit complète pour que les premiers tickets partent, « comme dit l''expression, les entrées early bird sont parties comme des petits pains », nous dit Frédéric Cotton de l'association Nord Forge. Un véritable succès dû à une fidélité des amateurs du festival, même si à Denain on relativise : « on n'est pas Live Nation, mais on est assez satisfait en ce qui nous concerne ». Surtout que le contexte tend à rester prudent : « il y a eu des éditions où les réservations partaient encore plus rapidement, mais on sait que ce n'est pas spécifique à notre festival, c'est ainsi pour l'ensemble des manifestations culturelles, la reprise de l'après-COVID se fait doucement ».



En sept éditions, In Theatrum Denonium a trouvé sa recette, avec des ingrédients réfléchis et bien dosés, parmi ceux-ci l'opportunité de faire jouer les groupes de métal dans le théâtre à l'italienne : « on utilise désormais la totalité du lieu, de la grande scène jusqu'au fumoir, c'est une mécanique bien huilée », assure Frédéric. Se produire dans un tel lieu est un argument de poids pour y faire venir les groupes, à l'instar de Mysticum originaire de Norvège: « leurs concerts sont très rares, la dernière fois qu'ils sont venus en France c'était à l'occasion du Hellfest en 2018. Les musiciens ont vraiment été séduits par le théâtre, et ils ont une véritable exigence sur leur jeu de lumière, grâce à un travail d'arrache-pied on a réussi à réunir les conditions techniques pour leur venue ». D'autres groupes viennent à Denain de façon quasi-exclusive, comme les australiens de Destroyer 666, dont nous dit que la tournée de leur nouvel album a été pensée autour de leur date denaisienne.  

Mysticum - Photo: © Peder Klingwall
Mysticum - Photo: © Peder Klingwall

Parmi les autres exclusivités la venue pour la première fois d'un groupe allemand avec Chapel of Disease, ou les néerlandais de Helleruin qui viendront jouer ce 4 mars leur tout premier concert en France. Le Special Act de ce cru 2023 sera assuré par le belge Déhà, « référence du genre avec ses nombreuses collaborations, lui qui a plus d'albums que d'années de vie », Frédéric s'amuse de la formule. C'est lui qui assurera les animations entre chaque prestation de la scène du théâtre, pour se produire dans le fumoir, « la plus belle salle du lieu, chargée d'histoire », pour trois formules de 25 à 30 minutes, à chaque fois différente allant du Punk à l'Occult-Rock jusque l'instrumental.

In Theatrum Denonium s'inscrit dans une tradition de la ville de Denain qui consiste à rendre ses lettres de noblesse au genre metal. Successeur des Métallugicales, c'est l'héritage du regretté député-maire Patrick Roy qui plane sur le festival. « Ce n'est pas à nous de vouloir parler à sa place, mais c'est certain qu'il serait fier, car nous perpétuons sa volonté de vouloir que le genre ne soit pas considéré comme élitiste ». Pour tendre vers cet objectif, un élément important : « on n'a pas augmenté le prix d'entrée, sur ce point nous sommes très vigilants ». Un numéro d'équilibriste du budget rendu possible grâce aux nombreux partenaires de l'événement, « des fidèles comme Star's Music ou Cultura », pour ne citer qu'eux. Enfin, la ville et son lieu phare de la culture restent au cœur des motivations de l'équipe de Nord Forge, son patrimoine est toujours exploité comme le prouve l'affiche signée Clément Wirth, qui a réinventé la coupole du théâtre. C'est tout cet ensemble qui assure le succès chaque année de In Theatrum Denonium, ne tardez pas à réserver vos places aux liens ci-dessous.

X.V.


Il y a plus d'une perspective à découvrir dans les travaux de David Leleu. En effet, le plasticien qui expose en ce moment au Musée Vivant des Enfants invente de nouveaux reliefs et repousse les points de fuite. Chez lui, l'image trouve une nouvelle dimension, et le livre est exploré à travers la profondeur de ses pages. C'est...

Retrouvez dans ce dossier une sélection made in Valexplorer de nos coups de cœur sur les planches. Spectacle et théâtre, joué et chanté, une large gamme est encore proposée près de chez vous en ce mois de février.

Déjà 303 ans que la houille fut découverte à Fresnes sur Escaut, et les festivités autour de ce tricentenaire ne cessent pas dans la ville de Cambrinus. Cette semaine c'est la fête à Label Mine, désormais le rendez-vous de début février, qui se déclinera en 2023 le vendredi 3 et samedi 4 en deux journées qui comprendront...