Menez l'enquête chez OSCAAR lors des Murder Party de Noël

05/12/2023

Pas de trêve pour les Murder Party de la FLAC, bien au contraire, la période des fêtes est propice à se réunir pour élucider un mystère entre amis. Pendant deux jours, se tiendra « Pacte sous le sapin » les 8 et 9 décembre, où vous découvrirez la société secrète de « la main blanche », et vous tenterez de préserver l'esprit de Noël. Une formule de jeu qui est devenue un des piliers de chez OSCAAR, du théâtre interactif où chacun est acteur.

Pour la troisième année consécutive, la FLAC organise sa Murder Party de Noël. La formule qui consiste à élucider pour de vrai un meurtre pour de faux est bien implantée dans les calendriers du tiers-lieu chez OSCAAR et lors de ses actions hors les murs. Un succès qui ne tarit pas, et pour lequel nous avons voulu en savoir plus en échangeant sur le sujet avec celle qui est à l'origine de ces rendez-vous : Deneb Fléchon. « C'est rythmé, tout le monde s'amuse, et prend du plaisir », dit celle qui pense, écrit, met en scène, et organise les événements. 

A ses côtés, des complices qui jouent certains rôles, dans une scénographie, avec entractes, dialogues et monologues. Ainsi quand on lui fait remarquer qu'elle utilise un vocabulaire de la scène, Déneb dit qu'on touche droit au but, et que les Murder party ne seraient rien de plus que du théâtre interactif.



C'est en octobre 2021 que fut lancée la première Murder Party, suite à une envie exprimée par certains adhérents de la FLAC de développer cette formule, « j'ai entendu en parler, et je me suis proposée de suite », se rappelle Déneb. Elle avait déjà testé le concept entre amis, et la voici donc à utiliser l'espace de chez OSCAAR pour écrire ses scénarios, « au départ le défi était de se réapproprier la maison, et par la suite je m'en suis émancipée », notamment avec l'organisation d'une Murder Party en extérieur à Bry au printemps dernier, « où je me suis sentie privilégiée de pouvoir utiliser le château, son histoire, et les anecdotes des habitants »

Vous l'aurez compris, Déneb déploie son imagination, autour d'un lieu et d'un contexte, pour écrire ses Murder Party. Tout un processus qui prend des semaines de préparation, elle cite quelques étapes comme l'élaboration du scénario, les nombreuses répétitions avec ses acteurs, la fabrication des indices et du décor, ou la mise en situation pour ne rien laisser au hasard, « car les joueurs sont coquins », dit-elle avec son expérience acquise. 

Tout ce travail en amont répond à un besoin d'une « mécanique particulière », et Déneb ne laisse rien au hasard, pour s'assurer du confort des joueurs. Car il ne faut pas l'oublier, les participants doivent résoudre un meurtre, et donc travailler sur les alibis, témoignages, et mobiles, comme de véritables enquêteurs. .

Ces 8 et 9 décembre, l'intitulé sera « Pacte sous le sapin », et vous vous en doutez Déneb ne peut trop en dire. Sachez simplement que vous allez découvrir la « main blanche », une société secrète qui organise Noël depuis la nuit des temps, sauf qu'un de ses membres a de noirs desseins. 

Deux rendez-vous sont proposés au joueurs, et vous pouvez venir en groupe ou même seul, à l'accueil on saura vous aiguiller vers vos compagnons de jeu. Infos, tarifs, et réservations aux liens ci-dessous.

Photos: © Louis Waterlot

Illustration: © Jordan Vion

X.V.



Les Agités du Mélange vous connaissez, c'est ce festival basé à Fresnes sur Escaut qui pratique un véritable esprit d'éclectisme en proposant musiques et arts plastiques, expos et ateliers, où on se dépense et même on prend le temps de se détendre. Le principe est acquis, mais attention aucune édition ne ressemble à une autre, c'est pourquoi nous...

A l'H du Siège les 14 et 15 juin sont annoncés rencontres, ouverture d'atelier, et évidemment visites d'expositions. Un programme comprenant une mise en lumière des plasticiens qui sont suivis par la structure valenciennoise, à divers étapes de leur pratique.

Les arts plastiques sont une des pierres angulaires du festival des Agités du Mélange, et à Fresnes sur Escaut deux lieux symbolisent l'attachement à cette pratique avec le Musée Vivant des Enfants et le QuARTier. C'est sur le site de ce dernier que se sont tenues les premières éditions du festival, pour que les visiteurs puissent passer...