Le Boulon vous convie à l'abbaye de Vaucelles pour un dimanche hors du temps

28/06/2022

Pour sa dernière programmation avant la rentrée, le Boulon quitte son fief de Vieux-Condé pour s'exporter à Vaucelles. L'abbaye du cambrésis a donné carte blanche au Centre National des Arts de la Rue pour animer son superbe site. Ainsi ce dimanche 3 juillet, danse et déambulations, visites et cirque, seront au programme. Un moment où les visiteurs seront spectateurs et même acteurs de la belle et longue histoire du lieu, toujours en train de s'écrire.

C'est la deuxième collaboration entre le Boulon et l'abbaye de Vaucelles, après Jardin en scènes l'année dernière. Une première qui témoignait de la volonté du monument de s'ouvrir à travers des pratiques culturelles. « Les administrateurs du lieu ont ce magnifique patrimoine, et veulent s'inscrire dans un plan culturel à travers diverses programmations. C'est ainsi que le Boulon participe à ces opérations grâce à une carte blanche, en amenant notre réseau et notre savoir-faire », explique Romain Carlier, à la communication de la structure vieux-condéenne. Ce dimanche 3 juillet, l'alliance entre l'abbaye et le CNAR résultera sur un mélange savant de spectacles et d'installations, le tout dans les superbes espaces mis à dispositions.

« C'est un travail en commun sur nos propositions et l'offre existante sur le site, ou comme le dit notre directrice Virginie Foucault : on va écrire les choses ensemble », précise Romain. Concrètement, visites et spectacles permettront aux visiteurs de s'imprégner du site, qui se révélera sous un nouveau jour. Romain décrit l'ambiance voulue : « on est dans un milieu qui invite à la contemplation, nous serons dans un tableau géant éphémère ».   


Publicité
Publicité

Lancement de cette riche journée dès 10h30 avec les visites de l'abbaye. Deux formules sont proposées, une en version « complète » dès l'ouverture du site, et d'autres dites « instantanées » de midi à 17h30, sur des thèmes tels le décor sculpté, la salle capitulaire, ou la roseraie. L'idée générale est de savoir prendre le temps, et d'inscrire l'abbaye dans des moments de découvertes et de contemplations, comme lors du « petit étiquetage de verger » de la Compagnie Les souffleurs commandos poétiques. Jusque 18h vous retrouverez une installation de littérature publique sur étiquettes botaniques au verger de l'abbaye. Plusieurs centaines d'étiquettes « suspendues aux feuillages enrichissent la vision du paysage de la présence dansante d'une pensée poétique » nous décrit-on.  

Pernette est une des compagnies présentes sur l'événement, et vous attend avec trois temps forts. Tout d'abord pour une déambulation dansée dès 11h30 où les mouvements s'inscriront dans l'architecture du lieu. Ensuite à 15h « La figure du baiser », conçu pour six danseurs contemporains, cherche à mettre en mouvement et en immobilité la rencontre comme l'étreinte amoureuse. Pour finir à 17h « Le bal des sortilèges », un moment festif et tout public. Entre temps, à 14h et 16h15, Grasshoppers de Circus Kaoten vous invitera à vous mettre au vert, littéralement avec une recherche ludique de représenter ce processus de la vie chlorophylle. Enfin, au Boulon on aime l'idée de construire autour de la fête, cette envie sera symbolisée par l'installation monumentale intitulée Maïbaum, une structure de 14 mètres de haut, dont vous assisterez à la construction avant de pouvoir la visiter.

Au Boulon on se félicite de cette nouvelle collaboration avec l'abbaye de Vaucelles, « une confiance totale entre les deux équipes », confirme Romain Carlier. Un moment où l'espace est réinventé et pensé pour le révéler à travers le vivant, dans un monument qui brille depuis le XIIe siècle, et qui se réinvente à notre époque.

Dimanche 3 juillet | abbaye de Vaucelles

de 10h30 à 19h - gratuit

renseignements:

  • 03 27 20 35 40 / bonjour@leboulon.fr
  • 03 59 73 14 98 / abbayedevaucelles@lenord.fr

X.V.


Le profil de Nicolas Minair réinvente le concept d'artiste local. En effet, c'est en alliant ses passions pour la marche et la littérature qu'il produit ses poèmes comme des instantanés de ses pérégrinations près de chez lui. Chez le poète l'œil et la sensibilité sont pointues, tout comme son amour des mots, en somme il est à la...

Soilio Coulibaly dit Soilioba s'est initié aux arts plastiques dans sa Côte d'Ivoire natale, il s'est ensuite perfectionné au Maroc, pour venir terminer son cursus près de chez nous à l'université du Mont Houy. Depuis riche de son parcours et de ses influences, c'est en citoyen du monde qu'il prend le pinceau à chaque production. Dans son...

« En un tour de Maing », le jeu de mot intitulé du salon mangeois des arts manuels est pensé et assumé par ses organisateurs. Il est aussi depuis sa création devenu synonyme de rendez-vous de qualité, où se découvrent les talents de la commune et au-delà. C'est pas moins de 90 exposants qui ont répondu à l'appel...