Ch'éto bin : les Folies de Binbin 2022

29/08/2022

C'est des souvenirs plein la tête et des confettis dans les cheveux que vous êtes repartis de cette édition 2022 des Folies de Binbin. L'attente après trois ans d'absence était proportionnelle à la joie apportée lors du cortège du dimanche 28 août. Une fois de plus le savoir-faire de Val en Liesse a fonctionné, avec des sociétés et compagnies variées, allant des traditionnels Gilles jusque les joyeux échassiers de Melba et les chenapans. Retour en mots et évidemment en photos sur cet événement.

Dans son mot publié dans le programme, Pascal Durieux président de Val en Liesse rappelait que c'était la première fois en cinquante ans que la fête du géant aux joues rouges n'a pas pu se tenir deux années de suite. « Cette pandémie nous a privé des traditionnelles Folies de Binbin où les valenciennois aiment se retrouver lors de ce week-end festif de fin d'été ». Il avait grandement raison en rappelant l'attachement des habitants de l'arrondissement pour cette fête. Premier baromètre qui confirmait cette tendance, les tramways en direction de Valenciennes, d'ordinaire si peu fréquentés le dimanche, étaient noirs de monde. Sur la T2, dès Vieux-Condé les usagers ont remplis les rames pour descendre en masse dans le centre-ville.

Dans les rues qui se remplissaient avant le début du cortège prévu à 15h, on entendait quelques discussions. « Il y a moins de monde que les années précédentes » disait l'un, à quoi on lui répondait : « non, c'est parce que le public est plus étendu, le parcours a été allongé ». En effet, le détour à partir de la rue du Quesnoy, qui emmenaient les troupes sur l'avenue Albert 1er, avant de reprendre l'avenue d'Amsterdam et la rue de la paix en direction de la place d'armes, a permis à chacun de se trouver une place. Ajoutez à cela une météo aux températures appréciables, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ces Folies 2022 un succès.

Chacun y allait de son petit nom pour les compagnies, ainsi les Échassiers féeriques étaient appelés les « femmes papillons » sous le regard ébahis des spectateurs. Pour Laurent croisé au passage de l'Arsenal, la compagnie des Voyageurs était « des fous du volants aux allures de pirates futuristes ». On a su reconnaître les Gilles, qui malheureusement n'ont pas pu contenter tous les enfants en oranges tant ils étaient sollicités, et nos amis Dunkerquois avaient amenés avec eux la bonne humeur de leur carnaval. Binbin n'était pas le seul à regarder les sourires de la foule du haut de ses 4,35m, le Caou de Merville ou les nombreuses personnes à leur fenêtre profitaient aussi de la vue. « Une fête où on peut sortir avec toute la famille, et qui plaît à tous », nous a dit Mustapha qui résumait ce que beaucoup pensaient. Car il n'y a pas de public type des Folies, enfants et parents, couples et amis, sans limite d'âge, chacun s'approprie ce moment de détente. Un mot revenait régulièrement : « coloré », en effet que ça soit dans les costumes ou dans l'offre, l'expression tenait au sens littéral comme figuré.

Les Folies de Binbin prouvent l'adage qui dit que les traditions ont du bon. A coup sûr, on reparlera encore longtemps de cette édition 2022, les souvenirs seront tenaces, tels des confettis qui collent à la peau.

X.V.



L'affiche du festival Nord de Rire 2023 vient d'être révélée. Comme à son habitude, l'événement mélange talents de l'humour du moment et nouveaux espoirs. Pour cette édition qui se déroulera du 3 au 24 mars, vous retrouverez à la fois Pablo Mira et la ligue d'impro de Marcq-en-Baroeul, Shirley Soagnon ou le festival dans le festival avec Val...